AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Kaldara - 2 - Remuer les cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 18 Jan - 0:02

Kaldara - 2 - Remuer les cendres


Alors que les pas de la magicienne suivaient de près ceux des Guetteurs, Kaldara pu sentir une certaine tension autour d'elle. Luris'Lo avait parlé d'une révolte dans la Fourmilière. Il y avait eu aussi cette bribe de discussion volée prés de la Nécropole à propos d'un noble mort. Désormais autour d'elle la ville semblait perdre petit à petit de sa vie. Les échoppes étaient fermées, les volets des maisons barrés, les gens rasaient les murs, des patrouilles militaires étaient présentes, faisant de courts signes de têtes a ses escortes qui les leur rendaient d'un air grave. Quelque chose se passait. Quelque chose de bien plus important qu'une simple émeute.

L'ancienne ne réussit qu'à arracher que quelques mots aux deux agents. Il y avait eu un problème dans une salle de l'école de magie. Suffisamment important pour que l'enchantement de transport d'habitude protégé se désactive brutalement. Les guetteurs se retrouvaient donc à aller à l'actuelle adresse du lieu, perdue dans la Ruche. Et maintenant qu'ils le disaient, Kaldara semblait reconnaitre certains points du quartier. C'était fugitif, mais il y avait une tour par là, un ensemble d'immeuble qui lui disaient quelque chose. Alors que ses guides lui faisaient signe que ce n'était plus loin, elle reconnu les environs autour de son propre laboratoire. Elle ne savait pas vraiment combien de pièces étaient reliés entre elles autour de ses salles d'études, un certain nombre c'était sûr. Mais il y avait aussi des pièces exotiques dans des dimensions de poches à cet endroit, ce qui rendait une estimation concrète assez difficile.

Elle croisa d'autres guetteurs, qui semblaient rester de garde autour d'un paté de maison collé contre le mur de la caverne. A la suite des deux agents, elle monta une volée d'escaliers se perdant dans la roche brute avant d'arriver à une porte illuminée de l'intérieur. Les guetteurs frappérent quelques coups secs avant de se faire ouvrir par un autre guetteur. Kaldara reconnu immédiatement la rangée de couloirs où elle était. Ils faisaient partis des tunnels de service de l'académie, autour de son labo. Elle n'avait jamais fait attention à cette porte jusqu'à maintenant, mais en même temps, elle n'avait jamais vraiment exploré cette partie du complexe.

Les couloirs étaient bondés de mages et de guetteurs. Certains étaient blessés ou choqués, et la plupart conféraient a voix basse avec un guetteur ou entre eux. Ses guides ne semblant pas vouloir s'arrêter, Kaldara pressa le pas à leur suite, non sans apercevoir dans un couloir un petit nombre de corps étendus sous des draps plus ou moins rouges de sangs. Les couloirs lui devenaient trop familier pour ne pas en prendre conscience. Elle sû avant d'arriver dans le couloir principal où ils l'amenait. Ses yeux n'eurent que le temps de voir la porte défoncée de la salle d'étude d'Aggravia avant qu'elle n'arrive à la rencontre d'un groupe de Guetteurs, discutant entre eux avant l'entrée de la salle. Ils se turent quand ils la virent arriver.

Parmi eux, il y avait un Smilly aux écailles rouilles délavées, dont les bords tiraient sur l'argenté. Il devait être vieux si elle s'en référait à ses cours sur les races. Son museau allongé sous une capuche au liseré d'argent, détail intriguant par rapport à ses collègues, souriait finement, alors que de grands yeux oranges s'illuminaient dans le sombre de sa capuche, à la vue de la magicienne.

"Ria Kaldara, je présume. Nous vous attendions.."

Il abaissa sa capuche, dévoilant une crête de plumes poivre et sel qui lui faisaient comme un mohawk tiré sur l'arrière. Les traits de son visage étaient étranges, difficilement discernables à part ces yeux d'un orange flamboyant, qui semblaient comme vous happer de l'intérieur.

"Je suis heureux de vous voir. Un incident est survenu dans le laboratoire de votre mentor. Et j'osais espérer que vous pourriez nous éclaircir sur certains points."

La magicienne ne savait pas vraiment ce qu'il se passait, mais la déférence immédiate des agents alentours semblaient faire comprendre que le Smilly était en charge de la situation. Son sourire était chaleureux avec cette pointe de rigidité que l'on s’attend à voir dans les forces de l'Ordre. Il ne mentait pas sur ses intentions, Kaldara pouvait le sentir.


"Avant de vous expliquer d'avantage... Mes agents m'ont indiqué que vous êtes passé à la nécropole dans la journée, ainsi qu'à l’Hôtel de recensement dans la matinée. Avez vous pu trouver qui vous cherchiez ?"

Kaldara sentit une certaine tension dans cette question. Un petit quelque chose lui disait que le Guetteur en savait plus qu'il ne le disait sur ses activités. La question était rhétorique, mais l'ancienne pressenti que sa réponse serait importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 18 Jan - 3:32

Je contemplais la dévastation qui s'était faite maîtresse des lieux dans lequel j'ai pu retrouver une raison de vivre après mon réveil, noyé sous ce qui me semblait être un amas de chair et de sang. J'écoutais d'une oreille les paroles du Smilly tant j’étais concentré à essayer de voir ce qui était en ordre et ce qui avait disparu ici. Je commençais à ressentir de l'humidité sur mes yeux, que j’essuya aussitôt. Je pris une grande respiration, et en marquant un long moment de silence après la question du Smilly, j’entamais ma réponse, d'un ton amère.

" L'incident a l'air d'être survenu il y a un moment déjà... Je ne sais pas ce que vous espériez apprendre, mais si vous connaissait mes déplacements depuis ce matin, j'imagine que l'incident a eu lieu avant ? J'aurais pu me rendre utile plus vite et faire autre chose de mon temps qu'une recherche inutile si vous auriez déployer quelqu'un pour m'avertir plutôt que pour me surveiller faire des allez-retour en ville... "

Je lança un regard sinistre au Smilly, en contradiction totale avec un son léger sourire. Mais mon regard s'apaisa rapidement, et je repris sur un ton plus calme et neutre.

" Excusez-moi... Je ne voulais pas dire cela, je suis déboussolé par... Tout ça... Enfin... Non, je n'ai pas pu le trouver, ni même savoir où il se trouve actuellement, sinon je serais allez le chercher plutôt que de revenir ici. J'ai seulement pu obtenir quelques informations de ses collèges, comme l'endroit où il habite, et le fait qu'il ait disparu il y a un moment déjà, en ayant un comportement inhabituel à cause de... "

J’essayais de scruter le laboratoire, que le smilly et les guetteurs semblaient volontairement cacher. Je commençait à m'inquiéter pour la Magiamit Noire, je craignais assez largement qu'elle avait un rapport à tout cela, sinon pourquoi ferait-on appelle à moi ?

" Il y avait un spécimen de Magiamit étrange ici, vous savez où il a disparu ? Elle est capitale, elle était juste là... Il faudrait éviter que n'importe qui tombe dessus. C'est très important... "

Je commençais à essayer de forcer le passage dans la salle pour commencer à la fouiller, avant que le Smilly ne m’interrompt dans ma course.


Dernière édition par Kaldara le Jeu 18 Jan - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 18 Jan - 12:40

Jets de dés:
 

Le petit groupe discutait hors de la vue de la pièce, et malgré une certaine tranquillité, Kaldara pu remarquer que le positionnement des Guetteurs ne lui permettait pas de s'approcher de la salle, sans leur autorisation. Lorsqu'elle tenta de s'approcher pour mener sa propre investigation, elle fut immédiatement arrêté par la main paisible du Smilly.

"De la Magiamite étrange, dites vous ? Cela expliquerais certaines choses..."

Il lui souriait, ses traits s'affinant progressivement, ses yeux reprenant une couleur plus normale, alors qu'il relâchait ce que Kaldara déterminait maintenant comme un sort d'obfuscation. Cette manifestation de confiance semblait dire que la réponse de la Magicienne convenait à l'Homme Serpent. Sa main retenait toujours la magicienne.

"Ria Kaldara, je vais avoir besoin de votre expertise. Toutefois, je dois vous prévenir : Préparez vous mentalement avant de rentrer dans votre salle d'étude. Une explosion thaumaturgique a eu lieu."

Le ton était tendu. Il ne mentait pas. La main se relâcha, alors que le Smilly se déplaça pour accompagner la magicienne.

De loin, la porte de la salle, lourde et en bois, semblait avoir été démolie dans le couloir, mais en s'approchant, la magicienne remarqua qu'elle s'était arrachée de ses gonds, pourtant solidement ancrés dans la roche. Elle gisait, fendue et brûlée en plusieurs endroits, des éclats de bois tout autour. L'odeur du sang la pris aux narines. Forte, animale et donnant ce frisson d'horreur caractéristique. Mais cela ne suffit pas à la préparer face à l'intérieur. Son ventre se serra à la vue, mais Kaldara resta stoïque, à peine plus pâle que de coutume, réprimant rapidement un haut le cœur qui montait. L'un des Guetteurs, une femme aux yeux rougeoyants ne put s’empêcher d'émettre un petit sifflement d'approbation.

La salle d'étude d'Aggravia s'était transformée en désastre. Où que portait la vue, ce n'était que meuble défoncés et brûlés, taches de sangs et de viscères et corps brutalement mutilés. Des traces circulaires profondes griffaient les murs, le sol et le plafond, découpant la roche, le bois et la chair comme s'il s'était agis d'un gâteau, incinérant tout sur son passage. Mais ce qui choqua le plus la jeune magicienne était qu'elle connaissait la plupart des visages mutilés. Ils étaient tous élèves du maître, certains n'ayant pas même la majorité.

Le Smilly entra à la suite de la magicienne, se positionnant à ses côtés, ses yeux balayant la salle.

"L'explosion a eu lieu il y a quelques heures, et ses effets physiques ont a peine été contenu par les murs alentours. Ses effets magiques par contre, se sont propagés profondément dans le bâtiment, déroutant un grand nombre de protections et d'expériences en cours, qui ont elle même causé leur lot d'atrocités. Une vingtaine de nos plus jeunes mages sont morts aujourd'hui...", le Smilly resta silencieux quelques secondes :"Nous avons besoin de comprendre ce qu'il s'est passé. Mes agents n'ont retrouvés ni la source d'une telle puissance, ni le Lonria Aggravia. Vous êtes l'une de ses plus brillantes élèves, et votre absence a immédiatement levé une alerte dans nos services. Mais vous ne semblez coupable d'aucune complicité dans cette affaire."

Le Smilly jeta un œil troublé vers Kaldara.

"Etes vous en capacité de nous aider à démêler tout cela ?"

Le cerveau de la magicienne s'était affûté comme un rasoir dés le premier choc passé. Elle n'était pas seulement en capacité de démeler l'affaire, elle la comprenait parfaitement.

L'explosion était en forme de tornade, toutes les griffures étant circulaires, elles convergeaient toutes vers le même point, l'emplacement de l'orateur principal. La disposition des corps indiquait que les élèves n'écoutaient pas forcément l'orateur, deux seulement semblaient avoir été propulsés à partir de la table de démonstration. La source de la magie faisait globalement une taille humaine, plutôt grand, mais certains élèves étaient très grands eux aussi.

L'inconvénient était que les traces de griffures étaient similaires à ce que connaissait la magicienne de son mentor. Aggravia était entièrement en capacité de produire un vent tranchant et brûlant, quoique bien moins puissant. Mais cela aurait été une autre histoire si il avait usé de la Magiamite noire.

Et cela semblait être probable. La zone de confinement spécialement utilisée pour tester cette magiamite était en miette, mais la magicienne remarqua que le support utilisé pour déplacer la magiamite sans la toucher reposait parmi les débris épars de la table de démonstration. La pierre avait été déplacée, peut être même été utilisé comme arme.

Ses yeux s'étaient attardés sur les deux victimes les plus proches de l’épicentre. Il ne restait rien de leur visage, complètement défoncés par le souffle, mais Kaldara remarqua la main de l'un d'entre eux. Une bague a l'allure noble, dont l'écusson lui sauta aux yeux. Ce corps était celui de Simon D'Arguesians, un mage issu de la noblesse argentée. C'était une tête de bois, impossible à résonner lorsqu'il pensait avoir raison, et prompt à l'insulte et a la violence verbale, protégé par l'influence de sa famille. Il était l'un des rares élèves à vraiment faire sortir Aggravia de ses gonds.

C'était terrifiant, mais tout portait à croire que la cause de ce carnage n'était autre que son mentor. Il avait la connaissance nécessaire, la magiamite lui permettait d'avoir la puissance. L'épicentre de l'explosion correspondait à la place qu'il utilisait habituellement pour son étude. Et il était tout à fait possible d'imaginer Aggravia exploser de rage et attaquer le Ria d'Arguesians. Mais Kaldara ne l'imaginait pas comme ça. Il était impossible que ce soit le même Aggravia qu'elle connaissait. Il était bien trop droit pour attaquer un élève, et pire, en faisant autant de dommages collatéraux !

Il y avait certainement autre chose dans cette affaire. Mais il était possible que le Guetteur à ses côtés ne l'entende pas de cette oreille. Mais peut être était il digne de confiance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 18 Jan - 19:40

J'acquiesça rapidement à la demande du Smilly d'enquêter, et ne perdit pas une seule seconde. Je sillonnais la pièce de gauche à droite, inspectant les nombreuses griffures qui avaient frapper les différents murs du laboratoire, ma première hypothèse était évidemment de supposer que mon Maître, dont j'ai déjà eu l'occasion de le voir faire usage d'un tel sort, soit responsable de son lancement, mais...

J'approchais rapidement de la table de démonstration, parmis les débris épars qui gisaient dessus, il était encore possible de discerner le socle qui servait au déplacement de la Magiamite Noire, en miette comme le reste de la pièce. Tout dans cette affaire me semble au premier abord clair, Aggravia était là, sur le pupitre et à fait usage de la Magiamite pour renforcer son sort, tuer tous les élèves de la salle, et s'enfuir avec... Mais c'est incohérent, parce qu'il s'agit justement d'Aggravia. C'est un homme de confiance, peu enclin à une telle violence, qui n'aurait jamais massacré ainsi autant d'élève pour simplement partir avec la Magiamite, notamment car il en était le principal gardien ici. Même en considérant l'affaire la plus froidement possible, il n'avait aucune raison de le faire vu qu'il avait déjà accès à la Magiamite autant qu'il le désirait ici. Dans ce cas, ma meilleure hypothèse sont ses lettres d'Okmun'Dô... L'étrange pierre avait comme un effet malsain sur son esprit, sa simple présence semble rendre plus performant son possesseur, peu importe que cela ait un rapport où non avec la magie, mais en échange, l'esprit du dit possesseur de la pierre semblait complètement altérer, comme si la Magiamite était animée d'une volonté et lui dictait des ordres. Il est dommage de ne pas avoir obtenu plus de la part d'Okmun'Dô, mais la piste est quand même prometteuse. En faisant le résumé de tout cela, les choses deviennent plus clair, pour une raison où une autre, Aggravia, comme moi avant d'obtenir ses lettres, ne soupçonnais aucunement d'une tel capacité à influencer l'esprit. Il a pris les précautions courantes pour n'importe quel objet magique inconnu, mais pas plus, et cela a pu mener à un drame, la Magiamite a peut-être amplifier les pulsions de mon maître pour le forcer à commettre cela, cette pierre est probablement la source de tout.

Je n'avais cependant aucune piste supplémentaires, je ne sais pas où mon maître a pu partir, ni même dans quel état il est réellement. Si ce que je craint est vrai, il vient de tuer indépendamment de sa volonté, de nombreux élèves de ses propres mains. Est-ce que la pierre exerce t-elle une forme de contrôle particulier ? Il a peut-être récupéré et est partie la cacher, où la détruire pour éviter une nouvel incident... Mais encore une fois, je suis dans une impasse, il ne reste aucune trace de son départ.

Je ne pensais pas avoir manqué d'éléments importants dans la pièce, mais je me permis tout de même de regarder plus précisément les différents cadavres dans la pièce. J'essayais de déceler peut-être des blessures différentes de ce que je pourrais m'attendre avec une telle attaque. Bien que les corps étaient très endommagés, j'essayais d'analyser au possible la configuration des corps, leur positions, et l'émotion dessinés sur leur visage avant leur mort, dans le meilleur des cas, savoir si ils ont vu largement le sort venir où si ils n'ont même pas eu le temps de prendre conscience de ce qu'il se passait. Car que ce soit le Landor qui lançait ce sort où n'importe qui, les élèves sont semblent-ils restés statiques alors que quelqu'un s'est emparé devant eux d'une Magiamite surpuissante lourdement instable et soigneusement confiné et a pu incanter un sort sans qu'aucun d'eux ne réagisse, cela semble totalement impossible, je ne dis pas qu'ils auraient pu changer quelque chose à la situation, mais au moins réagir... Ont-ils donc étaient tous pris par surprise ? Est-ce seulement possible ? En particulier si le lanceur du sort est un maître présent dans la salle.  Est-ce que tout les élèves exceptés ceux à la table de démonstration l'ignorait ? Alors pourquoi étaient-ils tous ici, c'est à n'y rien comprendre.

Je me retournais rapidement vers le Smilly après avoir inspecté tout la pièce, je pensais notamment à la raison pour laquelle j’étais revenu ici à la base, demander des informations à propos des inconnus trouver dans la lettre et annoncer que la Magiamite Noire a été trouvé «Totalement au hasard». Je commençait à m'adresser à lui tout en continuant à  me déplacer dans la pièce en inspectant les corps.

"Comme je vous l'ai dit, il y avait un objet très particulier ici, une Magiamite qui présentait des caractéristiques uniques, particulièrement instable et puissante." Tout en parlant, je m'approche rapidement à nouveau de l'épicentre du carnage.
"Ici, il y a les restes du conteneur qui servait à éviter de toucher la pierre pour la déplacer, elle est normalement protégé, car on étudiait ses caractéristiques depuis plusieurs jours. Donc elle a été déplacés ici dans son socle, avant d'en être retiré, puis utilisé ici pour lancer un sort lourdement renforcé dans toute la pièce."

Je me déplaça rapidement vers le Smilly pour continuer à lui faire mon rapport.

"Le suspect principal, est comme vous venez de m'en faire part, est probablement le Lonrias Landor Aggravia. Mais quelque chose ne colle pas du tout si c'est effectivement le cas... Pour quelle raison a t-il pu faire cela ? La seule raison que j'ai pu m'imaginer, c'était de s'emparer de la Magiamite étrange mais... Elle se trouve en permanence dans son laboratoire, et elle est placé sous sa responsabilité, c'est à dire qu'il aurait à tout moment, si c'était son souhait, prendre la pierre et partir avec sans que personne ne trouve cela étonnant, c'était son travail de l'étudier après tout, il aurait pu vouloir essayer de l’expérimenter ailleurs par exemple... Tout ça pour dire que je ne vois aucune raison pour laquelle il aurait pu tuer toutes ses personnes, Aggravia est un suspect parfait mais tout semble clocher... C'est comme si..."

Je réfléchit un instant entre dire mon hypothèse, qui est une supposition partielle, où ce que j'imaginais être un immense mensonge... Mais je préférais feindre l'ignorance pour l'instant, tant que je ne peux pas prouver tout ce que j'imagine autrement que part une lettre très abstraite, je risquais de ne plus être prise au sérieux.

"Comme si tout cela était un immense accident."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Ven 19 Jan - 13:50

Jets de dés:
 

L'homme serpent la regarda fouiller dans la salle, pensif et silencieux durant l'ensemble de sa recherche. Lorsqu'elle vint à lui avec sa conclusion, il la scruta quelques seconde de ses pupilles hypnotisante.

"Oui, cela pourrait être possible..."

Il la scruta encore quelques secondes en silence, plissant légèrement les paupières.

"Mais je suis troublé par un point en particulier."

Il passa sur la salle avec son bras. Ses collègues s'étaient remis au travail, explorant la pièce du regard, examinant les corps à la recherche d'indices. Kaldara remarqua que pour des mages, ils semblaient n'user d'aucunes magies. C'était... Inhabituel.

"La définition même d'un accident magique est que la magie devient incontrôlable, s'attaquant sans distinction à la réalité, y compris à son utilisateur. Si il s'agit d'un accident magique, pourquoi n'y a t il aucune trace du Lonria Aggravia ? Pas de corps, pas même de tâches de sangs sans corps ou de marques de projection à un endroit dégagé de la pièce..."

Il reporta son attention sur Kaldara, la jaugeant du regard.

"Je serais enclin à vous croire sur la moralité de votre mentor, mais admettez que tout porte à croire que la magie à l'origine d'un tel charnier... Cette magie était bel et bien contrôlée."

Kaldara se rendit soudain compte que le Smilly ne la quittait plus du regard. Il ne semblait pas mettre en doute son mensonge, du moins pas frontalement. Mais un petit rictus de déplaisir lui indiqua qu'il n'avait pas été dupe sur ses intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Ven 19 Jan - 21:30

Je rendit au Smilly sa manière de me jauger du regard, en réfléchissant à une manière de retourner le sujet à mon avantage. Au moins était-je sûr qu'il n'est pas totalement stupide, et c'est bien dommage. J'ai d'autres théories sur cette affaire, notamment le fait qu'Aggravia n'ait simplement rien à voir avec tout cela et qu'il ne se trouvait pas dans la pièce, que le meurtrier est simplement une autre personne qui se trouvait là, où alors qu'Aggravia a survécu à l'accident magique et n'ait tout simplement pas laisser de traces notables dans la pièce... Le soucis c'est qu'absolument rien ne prouve cela, et qu'il ne souhaite pas me croire.


Je vois bien que le Smilly essaye de me faire dire quelque chose, mais il en est hors de question, je suis absolument la seule personne, à part Okmun'Dô, le mage qu'il a consulté et supposément le 9e Oeil, à être au courant pour les particularités de la pierre. Je dois garder cet atout dans ma poche où cela se retournera contre moi. L'existence de la pierre est publique, mais ses particularités sont confidentielles, il est aisé d'expliquer que je ne sais simplement rien sur la pierre, car c'est le cas de Landor, et mon cas sans la lettre. Je m’inquiétais simplement d'une chose, m'as-t'il suivi dans les catacombes également ? Est-il au courant pour les lettres ? Il semble qu'il me jaugeait très sévèrement sur mon implication dans l'affaire, est-ce qu'il pourrait de mettre derrière des barreaux si je lui ment clairement ?


"Effectivement... Au vu de la puissance du sort, même un hasard où aucune des lames de vent ne se retourne contre son lanceur ne l'aurait pas laissé indemne, tant la pièce a été chamboulé, donc la théorie probable est que c'est un meurtre prémédité... Mais je ne parviens pas à en comprendre la motivation. Il a absolument tout à perdre à cela, si il souhaite voler la Magiamite, il peut l'emmener où il veut, si il souhaite... Tuer l'une des personnes dans la pièce, imaginons le pire cas possible, il l'aurait simplement convoqué lui et seulement lui, c'est un maître envers un élève, il pouvait l'emmener où il veut...

Non décidément, bien que l'accident soit incohérent du fait de l'absence visible de blessure sur Aggravia... Un homicide volontaire semble tout aussi étrange, dû fait de l'absence totale de raison. Où peut-être a t-il été forcé de lancé le sort dans l'urgence, si une... Menace été apparu dans son champ de vision et qu'il aurait souhaiter rapidement intervenir pour protéger les élèves, quitte à sous-estimer lourdement la force de la Magiamite... Nous ne la connaissions pas après tout, je ne l'ai en tout cas jamais vu essayer de lancer un sort en faisant usage de cette dernière...

Et quitte à parler de théories impliquant une personne supplémentaires par rapport aux élèves et à Aggravia... A-t'on de solides preuves que c'est bien lui qui se tenait là-bas ? Il a parfaitement pu s'absenter un instant, et des élèves imprudents où un étrange aurait fait usage de la pierre... Après tout si aucune trace d'Aggravia ne subsiste ici, c'est peut-être qu'il n'était tout simplement pas là, car n'importe quel élément étranger à la branche aurait tout intérêt à tuer les personnes dans la salle et semer le chaos dans le bâtiment, cela lui permettrait de fuir plus facilement avec la pierre. "


Je me retourne rapidement en direction du Smilly alors que je restais jusque là pensive tout en parlant.

"Pardonnez-moi mais... Vous avez déjà dû enquêter de votre côté sur cette histoire, essayer de voir qui était qui dans la salle, et vérifier peut-être des passages. Vous n'aviez rien vu de légèrement anormal ? Il y avait de nombreux élèves ici au moment où l'incident a eu lieu, savons-nous qu'est-ce que faisait les élèves et Aggravia a ce moment ? Le simple fait que la pierre soit déplacé en présence de nombreux élèves est très étonnant, vu qu'il était convenu qu'elle était confiné et qu'elle devait être utilisé avec le minimum de personne aux alentours pour éviter tout situation dramatique en cas d'imprévu, exactement pour éviter le genre de scénario comme ici si quelqu'un l'utiliserait de manière imprudente où involontaire...

Je ne vois pas d'autres scénario plausible à part ses derniers, vous aviez des hypothèses où des pistes par rapport à d'autres éléments ? Des choses étant survenues ailleurs dans le bâtiment où plus tôt dans la journée qui pourrait avoir un rapport ? Comme vous le savez je n'était pas là de la journée et je craint de rater quelque chose..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Ven 19 Jan - 22:48

Le Smilly écouta attentivement les pensées et questions de la magicienne, ses yeux continuant à la scruter avec inquisition. Il n'y avait pas vraiment d'animosité dans ce regard, juste l'expression d'un doute profond, accentué par la découverte du mensonge précédent.

Se grattant le menton de l'une de ses griffes, il pris quelques secondes pour réfléchir à sa réponse :

"Pour être honnête, nous n'avons pas encore tout à fait terminé de récupérer l'ensemble des informations quand aux circonstances du..."

"Nous avons terminé, capitaine."

Une guetteuse humaine se tenait debout au milieu de la pièce, tenant un ecritoire et une plume dans les mains. Kaldara l'avait vu passer de collègues en collègues, griffonant des choses sur son parchemin. Sa capuche recouvrait son visage, mais la magicienne remarqua une tension dans la voix et les gestes de l'agente, comme si un feu ronflant roulait en permanence sous sa fine silhouette.

Le Smilly retourna la tête, distrait.

"Oh !? Oh bien je vous écoute, agente Sabielle."

L'agente inclina sa tête en signe d'assentiment. Ce fut à cet instant que Kaldara reconnu le Guetteur avec lequel elle débattait depuis plusieurs minutes. Elle avait affaire au Capitaine du Guet, le Lonria Syssim Weedum'Ja. Elle n'était pas dans l'académie depuis très longtemps, mais cela ne l'avait pas empêché d'apprendre une partie des rumeurs qui couraient à son sujet : Plutôt discret, et détaché des politiques de l'Ordre, il avait été celui qui avait réorganisé la branche des Guetteurs de l'Ordre du Quartz, détruite après la destruction des territoires humains par les Dragons. Ex Lonria itinérant de la branche de la Silice, les mages du Fahadji, il avait entièrement réformé le lourd et poussif système législatif de la branche, et considérablement renforcé l'entrainement et les compétences des Guetteurs, les faisant passer de simple chasseurs de sorcières à une force d'investigation particulièrement redoutable. En clair, Kaldara avait affaire à un très gros bonnet. Pas étonnant qu'il ait vu aussi clair, aussi rapidement dans son jeu.

L'agente Sabielle se racla silencieusement la gorge, avant de lire son rapport :

"L'incident est survenu durant la séance de travaux pratique sur la Magiamite du Lonria Landor Aggravia, en début d'après midi. Nous avons pu recenser presque tout les participants au cours dans cette salle, y compris trois élèves absents pour raisons personnelles, un étudiant malade, actuellement au dortoir des apprentis, et la Ria Kaldara, en mission déclarée, ici présente. Seul le Lonria Aggravia manque au recensement..."

Le vieux Smilly tourna son regard vers Kaldara.

"Cela semble mettre votre théorie d'un agent extérieur en difficulté..."

Le ton était plutôt neutre, le capitaine se contentant de commenter le rapport de son agente. Celle ci continua :

"J'ai relevé une information que je pense importante, c'est le premier cours organisé par le Lonria depuis hier en début de soirée. Aggravia a envoyé une demande d'annulation de ses cours sur une durée anormalement longue à l'aube, indiquant comme raison, une expérience délicate à préparer. L'administration lui a accordé une demi journée, pour éviter un retard sur ses enseignements. Selon le témoignage du messager, le Lonria a très mal pris la nouvelle, allant même à traiter l'administration de, je cite : "Bande d'incompétents incapable de comprendre l'importance de ses travaux". De la bouche du messager, c'est la première fois qu'il reçoit une telle agressivité de la part du Lonria Aggravia..."

Elle releva la tête, semblant vouloir continuer. Syssim hocha de la tête, pensif. L'agente continua :

"Parmi les témoignages que nous avons récupéré. Plusieurs personnes ont entendus des cris en provenance de la classe avant l'incident. Une dispute selon l'un des aides enseignants qui était dans le couloir au moment de l'explosion. Un autre élève a mentionné que le professeur n'avait ouvert la porte qu'après plusieurs coups répétés de ses élèves les plus âgés, avant le début du cours."

Elle pris une inspiration, corrigeant une erreur sur le rapport.

"Au total, nous avons recensé onze élèves décédés des suites de l'explosion dans cette salle, ainsi que trois autres et leurs professeurs, dans le laboratoire d'étude des trouées juste à côté, lorsque les protections magiques se sont brusquement désagrégées. Cela monte le total à 15 morts et une vingtaines de blessés, allant de lourd à léger."

L'agente Sabielle releva la tête, ses yeux se fronçant légèrement. Il y avait un profond sentiment d'injustice dans l'expression de son visage, mais elle restait silencieuse, stoïque et professionnelle. Le capitaine Weedum'Ja acquiesça.

"Merci Sabielle, vous pouvez continuer. Il est temps de rendre à ces pauvres âmes un semblant de dignité."

L'agente inclina la tête avant de donner quelques ordres autour d'elle, suivi de près par l'assentiment des autres guetteurs. Alors qu'ils se remettaient à leur travail, le capitaine reporta son attention sur Kaldara.

"Maintenant que nous avons ces nouvelles informations, j'apprécierais avoir votre avis sur la situation, Ria Kaldara. Vous êtes la Major de votre classe, et certainement la personne qui connaisse le mieux ses expériences du moment. Est il possible que ses recherches actuelles soient à l'origine de ses étranges changements d'habitudes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Sam 20 Jan - 1:58

Explications après explications, les propos de l'agente décomposaient progressivement mon visage. C'est donc vrai, c'est totalement vrai. Le Lonrias Landor Aggravia, éminent spécialiste de la Magiamite au sein de la branche de Quartz, le plus grand spécialiste du sujet de notre ère, était mort, son esprit était mort, tué par une Magiamite trop forte même pour lui, alors que son corps subsistait, et vagabondait quelque part avec un but inconnu. Je ne sais pas ce qui est arrivé à Okmun'Dô après s'être séparé de la pierre, mais vu qu'il n'ait pas réapparu à la nécropole pour reprendre simplement sa vie comme avant, j'imagine le pire, un drogué séparé de sa drogue du jour au lendemain encaisse rarement le choc sans sourciller... Et ce massacre, ça ne fait aucun doute que c'est lui qui a tué tous ses élèves, volontairement, par simple désir de mettre fin à une dispute, en sachant très bien les dégâts qu'ils causeraient...

Le fait d'émettre cette théorie ne m'a rien fait de spécial, mais maintenant que la vérité est là, je ne peut retenir mes larmes en pensant au fait qu'une personne si respectable qui m'a permise d'avoir une place en ce monde là où les autres m'ignorait se soit changer en un monstre dégénéré à abattre. J'imagine que Weedum'Ja a remarqué sans mal ma réaction démesuré après l'énoncé du rapport de la guetteuse, bien que j'essaye de la cacher au maximum, ce n'est pas réellement comme si ça m'intéressait de cacher quoi que ce soit maintenant, ce n'est pas un simple Ria suspect venant de débarquer, c'est un Lonria respectable qui a lourdement œuvrer à améliorer l'ordre durant de nombreuses années, comment ne l'ais-je pas reconnu immédiatement ?

Alors qu'il revenait rapidement à moi, je me préparais à lui faire part des derniers éléments que j'avais à expliquer, en espérant qu'il ne m'en voudrais pas excessivement d'avoir masqué cette information, car je ne vois aucun moyen de faire passer une telle information capitale pour un oubli, peut-être comme cela...

"Oui effectivement, j'ai activement participé aux recherches qu'effectuait Le Lonrias Aggravia ses derniers jours, étant donné que j'ai moi-même veillé jour et nuit avec lui pour examiner les propriétés uniques de la pierre, nous n'avons cessé de travailler qu'hier soir, extrêmement tard. Ses expériences étaient cependant tout ce qu'il y a de plus banal pour ce qui de l'étude d'un objet magique inconnu, toutes les procédures et précautions ont été respectés, mais quelque chose d'anormal avait lieu... Je veut dire, Le Lonrias Aggravia est justement le plus grand spécialiste de la Magiamite dans la branche de Quartz, il en a étudié une grande quantité dans sa carrière et aucune n'arrivait à cacher ses secrets bien longtemps mais... Cette pierre-ci, elle était unique, comme si elle lui résistait, nous sommes restés bredouille, une bredouille absolu, aucune information en plus d'une semaine de travail.

Ce n'est qu'une impression quelque peu... loufoque de ma part, je l'admet, mais c'est comme si ce n'était pas simplement un travail particulièrement dur et peu fructueux, c'est littéralement comme si quelque chose nous empêchaient d'avancer, nous empêchaient d'étudier correctement cette pierre. Le Lonrias et moi étions bien entendu épuisé par ce travail acharné et très décevant en terme de résultat, mais je sentais chez lui une passion particulièrement brûlante pour l'étude de cette pierre malgré tout, comme si il était passionné à l'idée d'avoir en face de lui un adversaire de valeur qui lui offrait un magnifique duel d'intellect, mais rien de bien inquiétant, qui ne serait pas excité à l'idée de percer un mystère particulièrement intriguant comme celui-ci.

Hier soir, il me congédia en me demandant d'effectuer une mission pour lui, chercher la personne qui avait amené la pierre à la branche de quartz, notamment pour lui demander la manière dont il l'a obtenu, et s'il sait quelque chose à son sujet, histoire de faciliter nos recherches...
Je vous l'ai déjà expliqué tout à l'heure, probablement n'avez pas retenu cette information, car elle était bien anecdotique tout à l'heure car très éloigné de toute cette affaire, il me semble, après obtention de ses dernières informations, que c'est maintenant évident que c'est la clé de tout cela, et pas juste un simple détail oubliable. Je vous avais expliqué qu'avant de disparaître, la personne que je cherchais, selon les témoignages de ses collèges de travail que j'ai pu rencontrer, avait adopté un comportement inhabituel, il n'était plus exactement le même. Sans doute que cela avait un rapport avec la Magiamite en elle-même, mais impossible de comprendre quoi précisément. Il y a une corrélation inquiétante qui m'interpelle fortement entre l'ancien possesseur de la Magiamite et l'actuel, si l'ancien a changé d'attitude et a disparu... Est-ce possible que le nouveau soit..."


J'était au bord des larmes en expliquant mes dernières bribes de pensée au Lonria Weedum'Ja, en arrivant assez mal à articuler ma conclusion.

"Le Lonrias Aggravia a peut-être, c'est une hypothèse totale, une supposition sans fondement, inventé à l'instant, complètement stupide mais... Le Lonria est probablement devenu complètement fou furieux, frénétique, passionné seulement par la pierre, pas à cause de ses expériences, mais à cause du sujet d'expérimentation lui-même... Je ne sais ni comment, ni pourquoi, mais cette pierre, elle lui a fait quelque chose, je n'ai aucune preuve, car nous n'avons pu arracher la vérité à la Magiamite Noire comme nous l'appelions, mais elle lui a fait quelque chose, quelque chose qui l'a poussé à ça. Et je ne saurais même pas vous dire si c'est un coup de folie passagère, où si il est devenu complètement irrécupérable, nous n'avons rien pu savoir à ce sujet, cette théorie il ne la connaissait même pas, il n'en a probablement jamais eu conscience, car je viens de la broder à l'instant, en apprenant que le Lonrias avait un comportement anormal il y a 2 minutes, c'est la seule chose un tant soit peu... logique que je puisse imaginer en réfléchissant aux fait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 22 Jan - 16:39

Le capitaine du Guet resta silencieux, écoutant avec attention la magicienne. Sa figure terriblement élancée, qui culminait au dessus de Kaldara semblait se mouvoir doucement, imprimant un léger balancier, comme une ondulation souple, alors que la tête restait quasi parfaitement immobile. Lorsque Kaldara eut terminé, il lui sourit avec tristesse.

"Je suis désolé que vous ayez à vivre cette situation..."

Ses yeux exprimèrent une sincère compassion pendant quelques secondes avant qu'il ne reprenne la conversation.

"Si ce que vous me dites est vérifié, je serais également de votre avis sur les circonstances du Lonria Aggravia. Pour l'instant, aux vues de notre propre investigation, je vais devoir enclencher une procédure de Chasse à son encontre..."

Kaldara connaissait ce terme. Très simplement, les sorciers coupables de meurtres, d'atrocités ou de haute trahisons étaient physiquement poursuivis par les Guetteurs de l'Ordre. Inconsciemment ses doigts vinrent passer sur le tatouage qu'elle portait sur sa main. Le tatouage que chaque mage de l'Ordre portait servait comme une sorte de balise pour ces cas là. Par le biais d'un phylactère, les Guetteurs avaient ainsi toujours la possibilité de tracer rapidement la localisation d'un autre mage, ce qui leur permettait de rapidement intervenir, pour procéder à une arrestation, ou résoudre un problème avant qu'il ne prenne des proportions désastreuses, parfois d'une manière terriblement brutale ou sanglante. La magicienne n'avait eu que les livres d'histoires pour lui raconter, mais le continent avait particulièrement souffert des mages renégats dans le passé, avant que l'Ordre ne prenne complètement le pouvoir.

Et maintenant, son mentor était sous le coup d'une telle procédure. Le Smilly étudiait ses réactions tout en continuant :

"Il nous sera important également que vous nous transmettiez toute information sur votre enquête et sur cette Magiamite Noire dont vous nous parlez. Evidemment, je ne peux que vous conseiller de rester proche de l'académie, si nous avons besoin de votre aide..."

Sa langue siffla hors de sa bouche une demi seconde. Kaldara crû voir comme une étincelle d’espièglerie dans les yeux du vieux serpent. Un fin sourire apparu sur son visage.

"A moins que vous ne participiez vous même à la Chasse, ce qui nous ferait gagner un temps précieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 22 Jan - 19:52

Je ne put m'empêcher de faire un très léger sourire en coin en m'apercevant que cette fois, le Lonria n'a pas cerné la part de mensonge dans mes dernières paroles, à mon plus grand bonheur il semble même me faire une confiance... relative après cela, c'est toujours bon à prendre.

Je n'appréciais pas le regard que Weedum'Ja m'envoya au même instant où il me proposa de participer à la chasse. Cela me faisait frisonner, traquer comme une bête Aggravia, et l'abattre d'un carreau entre les deux yeux moi-même. C'est cela qu'il voulait ? Je ne saisissait même pas pourquoi une telle proposition était sortie de sa bouche. Je n'y connais rien en traque, je n'ai jamais levé la main de mon plein gré sur qui que ce soit et voilà ce qu'on me proposait... J'imagine que n'importe qui d'autre aurait immédiatement refusé, mais le frisson que j'ai ressentie n'était pas de peur, mais d'excitation. Je n'avais aucune envie de poursuivre mes recherches, mes pistes étaient inintéressantes, fouiller la maison d'Okmun'Dô, chercher ce mage isolée... Probablement que ses deux solutions me prendront beaucoup trop de temps, avec bien trop peu de résultat. Okmun'Dô ne savait rien à la Magiamite, il ne l'a pas étudié, je crains que la chasse finisse extrêmement mal si une nouvelle propriété de la Pierre se révèle au pire moment... Et c'est bien pour cela que je pourrais éventuellement y être utile. D'un rapide mouvement, je regagna une posture plus droite avant d'offrir un léger sourire satisfait au Lonria en ignorant mes yeux encore humides.

"Ce serait un honneur de vous aider du mieux que je pourrais. J'éprouve un grand respect pour le Lonria Aggravia et c'est pour cela que je souhaite éviter que son héritage soit irrémédiablement salie par les derniers événements. De plus, vu que son état physique et psychologique sont inconnues, et qu'on le sait capable de raser un lieu entier d'une brève incantation grâce à la Magiamite Noire, il pourrait être utile d'avoir le maximum d'options à disposition pour l'appréhender."

En me fiant à son regard, je pense que Weedum'Ja ne s'attendait pas du tout à me voir autant satisfaite de sa demande, et c'est pour le mieux,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 23 Jan - 16:56

Le sourire du vieux Smilly s'étira sur son visage, comme une fente longue et malicieuse. Il avait l'air plus enthousiaste que surpris.

"Excellent ! Alors c'est décidé. Un oeil compétent sur le sujet nous sera certainement utile."

Il regarda autour de lui rapidement avant de poser ses yeux sur la Guetteuse précédente, qui semblait avoir terminé de donner ses ordres.

"Sabielle ? Tu as des nouvelles de Soleil ?"

La guetteuse se retourna, sa main passant rapidement à son oreille, murmurant pour elle même. Quelques secondes plus tard, elle revint vers vous.

"Rien de nouveau à la porte ouest. Il semblerait que le gros de l'émeute se soit déplacé vers le Creuset."

"Dis lui de revenir à l'Académie. Sabielle, passe le nettoyage à quelqu'un d'autre. Je te charge de la Chasse du Lonria Aggravia. Prends Soleil avec toi sur le chemin, la Ria Kaldara vous accompagnera."

L'ancienne pu voir que la Guetteuse lui lança un regard aigre doux. Elle avait l'air peu ravi de s'occuper d'une civile. Elle garda cependant ses paroles pour elle devant son chef.

"Entendu chef. Quels sont nos ordres à son sujet ?"

"Estimation du danger pour le moment. Je préférerais savoir dans quoi on mets les pieds. La Ria Kaldara est à ta disposition pour cela. C'est bon pour toi ?"

La Guetteuse s'inclina, sa main sur la poitrine avant de s'éloigner à la rencontre d'autres Guetteurs. Le Capitaine Weedum'Ja se retourna vers Kaldara.

"Vous pouvez faire confiance à mes agentes pour assurer votre sécurité si le besoin s'en fait sentir. Je compte évidemment sur vous pour partager toutes les informations dont elles pourraient avoir besoin. N'oubliez pas que nous sommes tous dans le même camp..."

La dernière phrase était légèrement appuyée, mais le Smilly souriait encore, de cet étrange et mystérieux sourire étiré. L'agente Sabielle se déplaçait déjà vers la sortie de la pièce. Kaldara la vit s'étirer dans le couloir avant de se positionner contre le mur en face de la porte pour l'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 23 Jan - 20:46

Je pris une figure satisfaite de l’ensemble de son discours, excepté sa dernière phrase que je fit mine d'ignorer, avant de m'incliner devant le Lonria en m'exprimant calmement.

"Bien entendu, je ferais le nécessaire pour que toute cette histoire se finisse dans les meilleurs conditions possibles pour tous le monde, en espérant apporter quelques atouts intéressants aux guetteurs pour cette affaire."

Je me retourne en regardant la pièce encore une dernière fois. Je ne savais pas trop réellement si je devais être en colère, triste, où n'en avoir rien à faire de ce qui s'était passez ici, probablement que le dernier cas était la meilleure chose à faire pour aider correctement les guetteurs à mener leur traque à bien, je ne sais même pas comment ils interviennent dans la pratique d'ailleurs. Ont-ils des sortes de sorts d'immobilisation ? Peuvent-ils empêcher un mage de faire usage de sorts ? Où se contentent t-ils de tuer instantanément la cible si elle est dans leur champ de vision par tous les moyens possible. J'imagine que je pourrais demander à cette Sabielle qui semble déjà me porter en très basse estime, tant son regard presque méprisant posé sur moi m'énervait profondément. Je ne sais pas si dans de tel conditions je souhaite vraiment les voir sortir vivant de …

Je crois que c'est précisément de ce genre de sentiment que parlait Weedum'Ja, soit une gentille fille Kaldara, et aide simplement les guetteurs. Non la vie de Landor ne vaut pas milles fois plus que la leur, non tu ne veux pas récupérer tout personnellement la Magiamite Noire. Ses choses là se verront sur le feu tout au plus, mais il faut éviter de s’obscurcir l'esprit de mauvaises considérations, cela pourrait avoir des effets lourdement néfastes de souhaiter trop amener une situation dont la résolution est incertaine.

Je m'approche rapidement de la guetteuse sans perdre de temps, vu qu'elle semblait déjà s'impatienter, et je m'adresse poliment à elle.

"Bonjour, je suis la Ria Kaldara, enchanté... Je vous suis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 29 Jan - 11:01

L'agente Sabielle regarda venir la magicienne, ses traits cachés sous sa capuche. Elle avait ses bras croisés, ses mains serrant avec force ses vêtements. Seule sa bouche était clairement visible, et elle ne souriait pas. 

Elle resta silencieuse jusqu'à ce que Kaldara vienne à sa portée, puis encore quelques secondes supplémentaires. Empathe, l'Ancienne remarqua qu'il y avait quelque chose sur sa posture, trop protectrice, qui permettait de comprendre que son déplaisir n'était pas forcément en rapport avec elle. Plutôt la situation. Mais elle semblait se débloquer progressivement.

L'agente Sabielle soupira enfin, avant de regarder Kaldara dans les yeux.

"Sabielle, enchanté..."

Son regard passa brièvement sur la porte de la salle d'étude, où la silhouette allongée du capitaine se tenait, occupé par d'autres tâches, avant de revenir vers la magicienne.

"Ce n'est pas contre toi, mais je reviens à peine d'une mission d'escorte. Et mon dernier client était plutôt du genre maladroit. J'espère que tu es sûre de toi. Il n'y a rien de plus imprévisible qu'une chasse..."

Un cri de douleur effrayant se fit entendre dans le couloir adjacent, qui fit tourner la tête des Guetteurs alentours. Certains partirent dans la direction du bruit, mais la plupart restèrent à leur poste, continuant leur travail après s'être assuré de la situation. Sabielle fronça les sourcils.

"Suis moi... Avec de la chance, le portail est de nouveau actif."

L'agente se déplaça vers la source du bruit, suivant un chemin familier à la Magicienne. Elles arrivèrent vers l'entrée des laboratoire, ou un petit groupe de Guetteurs se tenaient autour d'un couple de magiciens qui se lançaient des injures.

"Je t'avais dit qu'il était trop tôt, bougre d’âne ! Tu ne peux t'en prendre qu'à toi !"


"Triple buse, comment j'aurais pu savoir ?!"


"Peut être lire la situation ? Ou juste m'écouter ?!"


"Et c'est ça qui va me rendre ma main peut être ?!" 

L'un des mages brandit un moignon en cours de soin par l'un des Guetteurs, qui dans un éclat de protestation le ramena à sa portée pour continuer son sortilège.

"Un portail, ça fluctue. Surtout quand une vague de négamagie a aspiré tout le mana ambiant."

Son collègue passait ses doigts sur un renfoncement dans le mur... Ne devait il pas y avoir un couloir à cet endroit ? Qui menait au reste de l'académie ?


"Oui, mais c'est pour ça qu'on pose une batterie renforcée, pour stabiliser le flux !"


"Ah mais tu me gonfles avec tes batteries. Elles perturbent complètement la transmission, surtout en phase d'amorce ! j'ai du la couper pour pouvoir bosser tranquille."


"Quoi ?! Tu veux dire que c'est ta faute en plus !"

L'estropié se précipita vers son compagnon, tentant de l'attraper de sa main absente. Il se fit rapidement maîtriser par le Guetteur s'occupant des soins.

"Allez vous pour l'amour de Lô arrêter de bouger !! A moins de vouloir vivre avec une main pour le reste de vos jours ?!"


"Non. Ok, je me calme."

Son collègue frappa du poing sur une moulure, déversant de la magie à l'intérieur. La pierre laissa place au couloir dont Kaldara était familière, avant de redevenir mur aussitôt. Il soupira.

"Doc, si vous pouviez lui en rajouter une ou deux de plus, ça serais sympa. C'est pas la première fois que ça arrive."

L'estropié jeta un regard furieux à son collègue.


"Toi, tu perds rien pour attendre..."

Un Guetteur s'excita.

"Vous en avez encore pour longtemps ?"


"Deux minutes, poussin. Peut être trois."

Sabielle avait regardé la situation avec une patience fataliste. Elle se tourna vers Kaldara.

"Bon, j'imagine qu'on va devoir attendre un peu... Tu peux en profiter pour m'expliquer qui est Aggravia ? Je préférerais savoir dans quoi on s'embarque..."

Sabielle ne souriait toujours pas, mais l'Ancienne pouvait voir qu'elle faisait des efforts, à sa manière, pour apparaître plus engageante. En tout cas, il n'y avait pas d'hostilité dans ses propos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 29 Jan - 19:12

Dans un sens, face au visage si peu sympathique de Sabielle, je ne pût m'empêcher de faire un léger sourire amusé, avant de répondre à son interrogation on ne peut plus logique.

"Aggravia ? Tu n'en as jamais entendu parler ?...
C'est un Lonrias, qui s'est spécialisé dans l'étude de la Magiamit, c'est d'ailleurs le principal responsable de l'étude de ses dernières ici, et si tu te demandes pourquoi le Lonrias Weedum'Ja souhaite me voir participer à la chasse, c'est parce que je suis sa principale assistante de recherche, ça pourrait éventuellement être utile au cas où il utilise la Magiamit Noire pour se défendre...

Pour le Lonrias lui-même, c'est un archimage qui en lui-même n'est aucunement reconnu pour sa capacité à se battre, mais plus pour son savoir, ainsi il est en lui-même une menace peu importante, il maîtrise quelques sorts de feu et de vent, comme vous pouvez le voir dans la salle, mais ils sont habituellement bien plus faible que cela. La cause de tout cela c'est la Magiamite Noire, qu'il a vraisemblablement avec lui, et qui décuple à tel point sa puissance qu'un banal sort allumant une torche pourrait déclencher un immense brasier.

Niveau psychologie, je pourrais dire que c'est une personne très calme et posé, apte au dialogue et à la réflexion... comme beaucoup d'érudit en soit, mais l'origine de cette chasse, c'est qu'il a commis un acte sans aucun sens avec ce qu'il est normalement. Il est possible que son état psychologie soit donc différent de ce qu'il est habituellement, au vu du laboratoire... Il a vraisemblablement eu une explosion de colère et était très tendu. Je supposes que cet état est dû à la Magiamite qui a un effet néfaste sur l'esprit des individu à proximité d'elle, mais que ce soit ça où non qui le rend aussi agressif, il est actuellement très instable et enclin à attaquer sans raison valable... Mais sans la Magiamite dans les mains il sera bien incapable de faire de véritable dégâts."


Je retourne rapidement la tête en direction de l'incident.

"C'est bon, le problème est réglé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Dim 11 Fév - 16:38

L'enchanteur valide jeta un regard courroucé à Kaldara.

"Ne me forcez pas la main. A moins que vous ne souhaitiez vous aussi perdre la votre. Ces enchantements sont très précis et sensible !"

"Oh bordel..."

Son collègue se rapprocha, échappant à la guetteuse en train de traiter sa blessure, et frappa d'un grand coup de botte dans la pierre d'angle en bas à gauche de l'ouverture. Aussitôt, une frise runique s'illumina tout autour du passage, pulsant brièvement quelques secondes avant de s'éteindre à nouveau.

Le silence dura quelques secondes avant que dans un bruit d'espace qui se tort, le portail spirala sur lui même, révélant les couloirs dont Kaldara était familière. 

"Que !? Quoi !?", l'enchanteur passa sa main dans le portail avec circonspection : "Je ne comprends pas."

"J'me suis imaginé que si le portail s'était vu court circuiter par une vague de négamagie, il suffisait de purger d'un grand coup le réseau pour relancer la magie... Aïe ! Attention avec ça !"

La guetteuse l'avait attrapé par le moignon, continuant à tenir sa propre magie. Elle soupira de frustration alors que les deux enchanteurs continuaient à se disputer. Les autres Guetteurs disparurent dans les couloirs, après un petit geste de remerciement. Kaldara et Sabielle firent de même.

L'agente marchait d'un bon rythme dans les couloirs de l'académie, gardant Kaldara proche d'elle.

"Je ne le connaissais pas, non. Les Guetteurs ont leur propre système de mentorat, plus pratique et spécialisé. Les branches théoriques de la magie ne sont pas vraiment notre terrain de jeu..."

Ce n'était pas vraiment étonnant, quand on y réfléchissait. L'académie d'Hiloroth était la plus importante académie de magie humaine existant sur le continent. Malgré sa relative jeunesse, moins de dix années, elle amenait dans son sein à peine moins de mages que sa consoeur en Lokara. En fait, ces dernières années avaient forcés l'académie à grandement s'étendre dans les réseaux de caves via les portails, pour accommoder l’afflux de nouveaux membres et professeurs. Le fait qu'un mage ne connaisse pas la moitié des recherches de l'académie et de ses professeurs semblait évident, ceci pris en compte.

"Ce que je peux comprendre ceci dit, c'est que malgré la bonhommie du personnage, il est désormais en capacité de tuer plusieurs personnes en un seul sort, grâce à ce nouveau type de Magiamit. Et comme c'est un Lonria talentueux, selon ce que vous dites, il y a fort à parier qu'il ait plusieurs cordes à son arc. Cela ne va pas arranger nos affaires..."

Les deux magiciennes tournèrent et franchirent un portail proche de l'entrée. Étonnant, maintenant qu'elle savait comment fonctionnait l'académie, il était beaucoup plus facile de les repérer. Les alentours changèrent imperceptiblement, passant des murs d'une école à ceux d'une zone d'administration militaire. Kaldara passa proche de plusieurs grands bureaux remplis d'espaces de travail personnel. C'était plutôt désert et inintéressant. Des portes sans serrures fermaient ce qui semblaient être des salles laboratoires ou d'interrogations, mais les portes étaient verrouillées. Sabielle la fit tourner encore à plusieurs carrefours avant d'arriver à une porte toute simple, à peine différente de ses voisines.

"Bon techniquement, tu devrais m'attendre ici. Mais je vais peut être avoir besoin de toi..."

Elles rentrèrent dans une étonnante salle circulaire. Elles étaient sur une sorte de passerelle, dans ce qui ressemblait à un imposant silo taillé magiquement dans la pierre. L'espace était très sombre, à peine illuminé par une myriade de petits points rougeoyants se baladant sur les murs et dans les airs. Quelques meubles se tenaient au milieu de la passerelle, sur un promontoire circulaire. Au milieu, un bureau, avec une personne humanoïde très pâle, travaillant sur de petits objets à l'aide d'une loupe et d'une lampe à abat jour, lançant une très directe lumière jaune, qui semblait ne pas dépasser les limites de la plateforme. L'agente Sabielle déglutit brièvement.

"Cet endroit me fout les j'tons..."

Elle s'approcha avec détermination de l'artisan. Celui ci se redressa à sa venue, faisant tomber ses lunettes. Il ressemblait à un elfe, mais sa peau était aussi blanche que de la craie, dévoilant des traits secs et juvéniles, profondément androgynes. Ses cheveux étaient d'un blanc neige, aux racines rosées, et coulaient le long de ses épaules. Il les dévisageait, un sourire charmeur sur le visage, ses yeux constitués d'une pupille de prédateur, sur d'immenses iris rouge sang. Kaldara n'avait jamais vu aucune race ressemblant de près ou de loin à cet individu. Il ouvrit la bouche, dévoilant une paire de canines pointues.

"Agente Sabielle, quel plaisir de vous voir. Quelle est donc votre proie aujourd'hui ?"

Sa voix était claire et langoureuse, Kaldara ne put s’empêcher de frissonner à l'étrange intonation luxurieuse qui donnait l'impression d'une caresse le long de ses oreilles. Sabielle a ses côtés n'était pas plus à l'aise.

"Je... Je viens récupérer le phylactére de quelqu'un... un Lonria du nom d'Aggravia."

L'humanoïde la regarda quelques secondes en silence. La magicienne remarqua qu'un bruissement léger emplissait la salle, quasi imperceptible tant que l'écho d'un autre bruit était présent.

"Il va me falloir plus d'informations. J'ai plusieurs Aggravia parmi mon archive. J'aurais besoin de son nom magique complet, si vous le connaissez."

Sabielle était en difficulté, la présence étrange de cet homme la perturbait, car elle butait sur la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 13 Fév - 2:05

J'observe calmement l'étrange créature qui m'est présenté avec un regard des plus curieux. Je n'ai jamais vu une telle créature auparavant, ni même entendu parler, et je m'aperçois maintenant qu'elle se situe en plein coeur de la galerie curieuse de couloir qui compose mon lieu de travail depuis mon réveil....

La salle en elle-même est également des moins anodines, mais ma spécialité étant plutôt les choses qui bougent, j'était plus intriguée par cette chose. Il connaissait Sabielle et son statut et l'a salué poliment. Cette bestiole a un contact récurent avec les guetteurs ? C'est un archiviste des phylactères ? Probablement quelque chose du genre, sans doute est-ce un être ayant une mémoire exceptionelle, où une créature magique capable d'enregistrer des informations dans sa tête comme on couche du texte sur un lettre, sinon il n'aurait pas été choisi pour un tel poste. Ah, et sans doute est-il peut-être impliqué dans la fabrication même des dit phylactères, il est vrai que cette magie a quelque chose de curieux par rapport à d'autres, elle pourrait donc tout simplement provenir d'une peuple qui m'est étranger et qui l'a apporté avec lui...

Tout en étudiant la question de cette chose dans la tête, je me rendis compte que Sabielle semblait intimidé par cette créature, plus que moi en tout cas, malgré qu'elle semble le connaître et l'avoir vu à plusieurs reprises déjà. Je dois admettre que sa voie avait cependant quelque chose d'unique et de curieux, il faudrait étudier plus en détail la question mais là n'était pas la question actuellement. Je fit deux pas avant de m'incliner vivement et lui faire un grand sourire en m'adressant à lui.

"Nous le connaissons, son nom magique complet est Landor Aggravia."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 13 Fév - 23:31

Jets de dés:
 

La créature détourna son regard vers l'ancienne alors qu'elle prenait la parole. Maintenant qu'elle avait son attention, Kaldara se rendit compte de la beauté incroyable de ses traits. Il y avait tout dans ce visage, une innocence, une bestialité, une esthétique parfaite et une attirance brutale et animale. Les narines de l'ancienne gonflèrent imperceptiblement alors que ses joues se paraient des couleurs de l'excitation face à l'attention de la créature. Celle ci se pencha vers elle, le sourire aux lèvres. Il voyait l'effet qu'il avait sur elle, et semblait s'amuser de son désarroi. Ses yeux la dévisageaient, rieurs, rouges d'un sang vif et profond, l'encourageant à plonger à l'intérieur. Sa bouche s'ouvrit avec délicatesse, répandant de nouveau ses paroles au ton intoxicant.

"Oh ?! Mais je ne vous ai jamais rencontré, mademoiselle. Une nouvelle agente, certainement. Promue tout récemment."

Il se redressa, un sourire cajoleur aux lèvres.

"Je suis Lachesis, l'archiviste de ce phylactère. Gardien de l'identité des mages de cette branche. J'espère que nous aurons l'occasion de maintes affaires conjointes, très chère."

Kaldara ne put s'empêcher de s'empourprer face au double sens de sa dernière phrase. Par réflexe, elle amena sa main à son visage pour cacher son embarras. Ce fut à cet instant qu'elle perçu la raison de son trouble, se rappelant à sa propre odeur corporelle : Des Phéromones. Ce ne pouvait être que cela. La créature exsudait une odeur absolument irrésistible qui excitaient les sens et provoquaient l'émoi. A côté d'elle, Sabielle se tortillait, certainement bien au courant, mais néanmoins touchée par les effluves intoxiquantes de l'humanoïde. La Magicienne venait de se prendre leur effet de plein fouet... Et malgré cette nouvelle connaissance, elle ne pouvait s'empêcher de regarder avec une pointe de désir les courbes parfaites de son visage, de ses épaules, la paleur subtile de ses mains, alors que...

Qu'une araignée tigrée de 10 bons centimètres descendait progressivement du néant alentour, pendue à un fil d'argent, une petite fiole dans les mains. Elle atterri sans bruit dans la paume levée de l'humanoïde, laissant la fiole après elle, alors qu'elle courait le long de son bras nu avant de se perdre dans les ombres du bureau. La révélation réveilla la magicienne, alors que ses yeux réévaluaient la salle sous un œil nouveau.

Elles étaient dans un énorme nid d’araignées des profondeurs, courant et filant tout autour de la plateforme centrale. Les fils étaient cachés dans l'ombre mais l'ensemble des petites lucioles n'étaient autres que les yeux de ces petites créatures. Elles étaient innombrables, et très certainement à l'affut du moindre danger alentour. Kaldara se rappela alors de quelque chose. Certaines de ses vieilles lectures sur les races parlaient de cette relation symbiotique aux araignées.

Elle regarda à nouveau la créature. Maintenant qu'elle savait, ses traits commençaient à prendre tout son sens. C'était un Drow, un elfe des profondeurs. La seule race à savoir comment amadouer et apprivoiser des arachnides. Sa peau aurait du être sombre, avec des teintes bleutées, mais l'elfe noir devant elle était albinos, ne gardant des traits de sa race initiale que les longs et soyeux cheveux d'argent.

Il tourna la fiole quelques instants, regardant le liquide à la lumière, avant de l'ouvrir et de faire couler avec adresse une simple goutte d'un sang pur sur son index. Doigt qu'il amena à sa bouche langoureusement. Ses yeux se refermérent alors qu'il souriait avec délice.

"Landor Aggravia, mage de l'ordre du Quartz depuis 37 ans et 3 lunes. Dois je vous préparer un guide ?"

"S'il te plait Lachesis..."


Le drow se mit au travail, attrapant une petite boite en forme de pièce, qu'il ouvrit, dévoilant une sorte de petite plaque de métal en équilibre à l'intérieur. Rapprochant la loupe de ses yeux, il commença alors à dessiner méticuleusement sur l'intérieur de la plaque, à l'aide d'une longue et effilée aiguille, ses traits brillant légèrement d'énergie magique...

Dans la pièce, il n'y avait plus un bruit, alors que le Drow dessinait un enchantement minutieux, les grattements de son aiguille couvrant à peine le bruissement de la pièce. Le temps semblait comme s'être arrêté.

Notes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mer 14 Fév - 1:11

En essayant de reprendre difficilement mon souffle, je m'attardais à prendre la peine de me présenter au fameux archiviste.

"Kaldara... Ouf... Je m'appelle Kaldara F'hhang... Je n'ai jamais été au courant qu'une personne si exceptionnelle que vous était chargée de garder le phylactère, c'est une joie de faire votre connaissance, sire Lachesis, je serais ravi de faire plus amplement connaissance... Je suis... Envoyée pour ma première chasse, on ne peut rien vous cacher on dirait."

Je fit un sourire cette fois bien plus sensuel que sympathique en dévorant du regard à tour de rôle Lachesis et les araignées qui peuplaient la salle, elles étaient fascinantes... Elles effectuaient gracieusement une danse à travers la salle qui l'illuminaient des couleurs rougeoyantes de leur yeux.

"Maître Archiviste, je m'excuse de ma question..."

J'émis un petit rire embarrassé avant d'entamer le reste.

"Je me suis toujours passionné par la relation que les races douées de paroles entretiennent avec celles n'ayant pas cette chance... C'est tellement fou de voir la symbiose qui peut animer leur relation si torrides, et malgré toutes leur différences, les faire unir pour un plus grand bien... Ouf... Je..."

Je fixais le drow d'un regard embrasé et passionnel, bien que je ne suis pas sûr que ce soit les phéromones seules qui me donnait cet air un peu trop luxurieux pour une magicienne pensant à la manière de traquer son maître à peine quelques minutes plus tôt.

"Comment vous obéissent-elles ? Comprennent-elles la parole ? Vous ne leur avez fait aucun signe et elles vous ont apportés ce phylactère... avec tant de brio... ouf... C'est fou comme elles sont magnifiques à contempler dans l'obscurité, je ne m'en lasse pas... Oh... Désolé de vous assommer ainsi d'interrogations si futiles...  Mais ne peut m'empêcher d'être curieuse devant tout cela..."

En faisant quelques tours de regards à travers les réseaux d'araignées qui circulaient, mon regard croisa brièvement celui embourbé de l'agent Sabielle, à qui je m'adresse en murmurant discrètement.

"Pourquoi y'a t-il... toutes ses phéromones dans l'air... Ça n'a aucun sens... De faire ça ?..."

Je manqua un instant de tomber de la passerelle en tournoyant et en essayant de suivre des yeux de l'araignée qui apporta le phylactère d'Aggravia à l'archiviste, essayant de voir où elle était parti fouiner après avoir accompli sa tache, essayant presque de vivement l'attraper avec mes mains alors qu'elle était déjà loin. En la perdant du regard, mon attention se reporta à nouveau sur l'archiviste, où plus précisément sur ses mains qui confectionnaient le guide... Quoique ce soit, je pourrais l'emmener celui-là, je demanderais à Sabielle en chemin comment s'en servir.

Notes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Ven 23 Fév - 23:17

Lachesis émit un petit gloussement amusé aux réactions débordantes d'expressions de l'ancienne. Kaldara n'avait pas l'esprit suffisamment embrumé pour éluder le fait qu'il se moquait gentiment d'elle.

Sabielle aux côtés de la magicienne se frotta l'arcade de la main, rougissante devant ses allusions. Toussant pour reprendre contenance elle essaya une réponse :

"Ce n'est pas de sa faute... Il.."

Lachesis continuait de travailler, mais il ne semblait pas gêner pour intervenir aussi. Ses yeux ne lâchant pas sa précise gravure, il interrompit l'agente.

"Je suis désolé pour cela, agente Kaldara. Ma condition est telle que je dégage constamment un parfum enivrant toutes les créatures en âge de se reproduire. C'est une malédiction plus qu'un don, je dois vous l'avouer, et les circonstances d'un tel accident ne sont pas souvenirs que j'aime à me remémorer. J'espère que vous comprenez..."

Sabielle détourna les yeux, elle même plutôt rassurée de ne pas avoir à intervenir sur ce point. Lachesis souriait à l'ancienne, manifestement peu gêné, et plutôt heureux de pouvoir discuter.

"Cette condition si particulière fait de moi un être plutôt solitaire, devant vivre reclus de la société. J'ai eu cependant la chance de rencontrer un jour notre très cher capitaine, qui a su trouver pour le monstre que je suis une raison de vivre, et de servir à nouveau..."

Une araignée descendit du néant, venant se poser sur le bord de la table, se baladant sur la table, luttant contre la lumière. Elle semblait avoir obéi à un ordre inconnu émanant du Drow albinos.

"Les aranées ne sont pas affectées par ce pouvoir, ce qui m'a permis d'entretenir une relation saine avec celles ci. La magie aidant, j'ai développé au fil des années une symbiose mentale avec mes petites chéries. Leurs multitudes d'esprits font parties de moi désormais, comme je suis le centre de leur existence et leur professeur."

L'araignée fila hors de la table, se perdant dans les ombres.

"Nous partageons une mémoire collective me permettant d'être l'interface entre les races et le phylactère. Dans la sécurité de ces lieux, je suis le protecteur tout en étant le protégé. Et mon rôle particulier auprès du Guet me permet d'avoir toujours quelqu'un avec qui discuter, même si c'est parfois avec réluctance."

Ces mots frappèrent Sabielle, qui rougit d'avantage.

"Ce... Ce n'est pas notre faute !..", réagit elle, embarrassée :"Tu sais dans quel état ta seule présence nous mets. Tu t'en amuses même !"

"En effet, Sabielle. En effet. J'apprécie nos discussions moi aussi."

Kaldara pouvait entendre une pointe de mélancolie dans sa réponse. Lachesis pouvait se cacher derrière son sourire, mais il était un être social comme tout le monde. Il était fort possible qu'il s'était habitué à sa situation plus par défaut que par envie. Ses magnifiques yeux se relevérent à nouveau, un sourire satisfait sur le visage. Dans sa main tendue, une sorte de petite boussole en bronze, dont l'aiguille pointait dans une direction inconnue.

"Voici votre guide, agentes. J'espère que vous ferez bonne chasse."

Son regard vint happer la vision de Kaldara.

"A moins que vous ne souhaitiez prendre quelques minutes pour discuter autour d'une tasse de thé ?"

De nouveau l'ancienne sentit le fard monter sur ses joues. L'offre était tentante mais une petite partie d'elle savait qu'elle risquait de tomber totalement dans le piège de la luxure si elle restait plus de dix minutes supplémentaire dans cette pièce... Sabielle a ses côtés semblait avoir la même intuition, prenant la boussole des mains de Lachesis sans réussir à cacher un soupir d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Sam 24 Fév - 2:25

A l'écoute d'une telle proposition, j'émis un fort gémissement de plaisir, avant d'abattre violemment mon poing sur mon propre visage, et de rapidement incanter un sort en me tenant la tête quand je maintenais un temps ma concentration. Ma vision se brouilla un court moment, obscurci par des visions d'horreur que je tâchais de m'envoyer pour me détacher de cette situation désagréable. Alors que mes traits se raidisait et que mon visage pris une tournure plus inquiétante et coloré d'une légère brûme sombre à l'odeur de sang putréfié qui envelopait mes yeux, je regagna vivement des yeux Lachosius avec un regard et une voix dénué d'émotions de toute sorte.

"Je suis navré Lachesis. Mais nous sommes obligé de décliner votre offre. Ce serait une joie bien sur..."

Ses derniers mots avaient une teinte particulièrement inquiétante teinté d'ironie quand je les prononça avec un visage stoïque et glacial à cause de mon sort. Il semblait presque que je récitais un texte dans une langue qui m'était étrangère, tant aucun changement de ton où de trait sur mon visage n'avait lieu.

"Mais cette chasse est une affaire personelle, et si notre proie s'échappe trop longtemps, elle pourrait être source de beaucoup de maux que nous ne nous serions pardonner d'avoir laissé faire...
Mais si vous souhaiter discuter en savourant un thé à l'avenir, ce serait un plaisir. Je pense juste avoir besoin de m'habituer un peu à ce phénomène curieux que vous générez, elles m'ont l'air moins efficace sur l'agente Sabielle, car sans intervention magique je pensais ne pas pouvoir sortir de la pièce sans me jeter sur vous. Cela aurait été regrétable de céder ainsi à des bas-instincts, vous en conviendrez."


Je pris ma tête dans mes mains, en me mordant un instant les lèvres pour essayer d'atténuer l'effet du sort en y ajoutant de la douleur physique. J'expérimente encore cette utilisation et des manifestatons physiques ont semblé être les meilleurs moyens de se dégager de l'illusion. Mes traits perdirent légèrement en raideur, alors qu'un très léger sourire commença a gagner mes lèvres pendant que je relevais vivement ma tête, des teintes plus chaleureuses recommençait partiellement à teinter mon visage.

"Humm... J'avouerais adorer que vous m'en disiez plus sur cette affliction, elle semble si fascinante. Il est étonnant que la première chose auquel le capitaine a pensé fût de vous isoler, je vois tant d'applications utiles possible d'une telle particularité... Enfin comme je le disais précédement, il n'est pas l'heure de refaire le monde. Nous aurons tout le temps à cela le moment venu, sur-ce... Au plaisir de vous revoir Lachesis."

Je m'inclina pôliment alors que je continuais progressivement à regagner une apparence et des émotions plus sympathiques. Je commençais d'ailleurs à rapidement quitter la salle sans demander mon reste tant une partie de moi semblait essayer de simplement foncer sur le Drow alors qu'une autre luttait pour accomplir son devoir. Au bord de la sortie, je me retourna une dernière fois pour poser une question des plus simples avant de partir, en lançant un immense sourire à l'archiviste.

"Oh... Vous ne m'avez pas dit, quel est votre thé préféré ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 6 Mar - 15:13

Lachesis regardait la scène que Kaldara lui présentait avec contentement. Ce n'est pas qu'il était heureux qu'elle soient obligée de se frapper et de s'enchanter elle même, mais l'ancienne pouvait sentir un certain détachement conscient et une recherche des petits plaisirs de la vie lorsque ceux ci se présentaient.

Ouvert et plaisant, il se contenta de hocher de la tête son assentiment, lorsque Kaldara refusa sa proposition.

"La chasse n'attends pas, bien sûr. Bien sûr..."

Ses yeux s'arrondirent de surprise à la suite du discours, avant de se plisser d'humour, comprenant les questionnements de la magicienne.

"Je suis très heureux de voir votre attachement à mon état, agente Kaldara, merci pour votre empathie à mon sujet. Ma situation est moins grave et un peu..."

Il s'interrompit, les yeux rieurs.

"Mais nous discuterons de tout cela une prochaine fois autour d'une tasse de thé. Cela fera un excellent croquembouche à notre réunion."

Sa voix avait repris ses aspects langoureux, s'insinuant à nouveau dans les oreilles de l'ancienne. Sabielle à côté poussa un soupir avant de se diriger vers la sortie, gromellant de gêne et d'émotions coupables.

Lachesis se reposa sur son dossier, regardant avec le sourire les deux demoiselles se déplacer vers la sortie. Il étendit le bras, alors qu'une de ses araignées montait dessus, en passant par dessus son épaule. Ses yeux l'étudiait jusqu'à ce que Kaldara se retourne et lui pose la question.

L'elfe blanc resta quelques secondes interdit à sa question avant de laisser échapper un fin sourire charmeur.

"Vous savez quoi ? Surprenez moi ! Je suis toujours à l'affût de nouvelles saveurs."

Sabielle poussa un nouveau soupir avant d'attraper Kaldara par l'épaule, la faisant sortir de la pièce, Lachesis les saluant de sa main libre, de loin. Il n'était pas très difficile à lire et semblait ravi de sa proposition.

Les deux magiciennes se retrouvèrent de nouveau dans les couloirs de l’austère bureau du Guet. Sabielle se frappait les joues avec embarras, tentant de réveiller sa conscience. Pendant à son poignet, la petite boussole que leur avait confectionné Lachesis. Kaldara pouvait voir que l'aiguille tournait sur elle même, comme si elle avait du mal à se repérer. L'agente remarqua le regard de la magicienne.

"Oh oui, ça, c'est normal. Le Phylactère perturbe le guide, ça devrait aller mieux lorsqu'on sera retourné hors du Guet."

L'agente fit signe à la magicienne de la suivre, et les deux femmes reprirent le parcours inverse. Sur le chemin, l'agente en profita pour commenter ce qu'il venait d'arriver.

"Lachesis est ce qu'il est, mais il n'est pas prisonnier si c'est ce que tu te demandes. Le Capitaine a juste trouvé une solution qui le comblerait autant que sa capacité particulière pourrait nous servir... C'est choquant la première fois, mais tu t'habitueras si jamais tu le fréquentes régulièrement... Enfin... Si tu deviens vraiment une agente Kaldara."

Il y avait une pointe de sarcasme dans la voix de l'agente. Pas méchant, mais le creux de ses lèvres légèrement froncée laissait présager que l'agente ne considérait pas cette idée comme réalisable. Il n'était pas non plus vraiment difficile de remarquer qu'elle portait le capitaine du Guet en grande admiration. Quelques minutes supplémentaires et les deux mages se retrouvèrent hors des bureaux du Guet, proche de l'entrée de l'Académie.

"Bon, nous allons enfin pouvoir nous mettre en chasse. On devrait être assez loin pour que le guide trouve son chemin."

Pendant que l'agente tapotait du doigt la paresseuse petite boussole, Kaldara eut le temps de reconnaître son environnement. Il y avait quelques mages qui allaient et venaient, dont un petit groupe était en discussion avec l'un des portiers de l'académie, vraisemblablement pour une affaire d’accès refusés. La routine, à peine préoccupée par les événements de la cité d'une petite congrégation un peu coupée du monde qui l'entourait. Parmi cette petite agitation bureaucratique, Kaldara remarqua qu'elle et l'agente Sabielle était regardée. Une longue amazone à la peau sombre se tenait les bras croisés, adossée contre le mur. Elle portait l'uniforme de Sabielle, réhaussé à peine par les babioles aux couleurs variées qui ornaient une coiffure tout en tresse et en cheveux plus noirs que la nuit. Ses yeux étaient d'un jaune félin alors qu'ils se braquaient sans gêne mais sans offense non plus sur l'Ancienne et l'agente avant qu'elle ne fasse un sourire dans leur direction. L'amazone se redressa et d'un pas félin se dirigea vers elles.

"Ah ! Parfait, l'aiguille est en train de s'arrêter."

"Alors ? Ou devons nous aller ?"


Plus rapide qu'on ne l'aurait pensé, l'amazone aux yeux félins était déjà à leur rencontre, faisant sursauter Sabielle. L'agente jeta un regard courroucé à la nouvelle venue, qui lui renvoyait une émotion rieuse et bonne enfant. De plus près, son visage était couvert de petites cicatrices atténuées par la couleur chaude de sa peau. Deux pupilles de chat constituaient ses yeux et regardaient leur environnement avec une nonchalance dominante et détachée.

"Soleil ! Tu as fait vite !"

"J'ai pris le chemin des crêtes pour venir, ça fait cinq minutes que je vous attends. Et ce doit être la ria Kaldara, c'est ça ?"


Sabielle acquiesça. La tête de Soleil se baissa vers l'ancienne. L'agente était grande, tout en ligne et énergie. Il y avait une tension toute animale dans sa posture, dans ses mouvements. Comme un grand prédateur. Elle faisait un grand sourire à Kaldara, plein d'une réelle chaleur.

"Heureuse de vous rencontrer. Je suis l'agente Soleil, le binôme de Sabielle."

Elle dévisageait sans ménagement la magicienne et semblait plutôt apprécier ce qu'elle voyait.

"Vous êtes Shamane vous aussi ? Je ne pensais pas que les anciens en avaient."

Sabielle a côté, semblait faire des calculs dans sa tête, suivant la direction de la flêche, qui pointait légèrement vers le nord et le bas. Kaldara eut un éclair d'intuition. Elle savait exactement vers où cela menait.

"Hum... C'est étrange, qu'est-ce que notre marque irais faire dans la Fourmilière ?"

"On voit ça sur le chemin ? Vous aurez le temps de me mettre au courant."

Sous l'impulsion de Soleil, les trois magiciennes se mirent en route vers le Lac des Anciens.


Dernière édition par Smil (MJ) le Lun 12 Mar - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mer 7 Mar - 18:58

Je pris vite mon petit bout de papier pour y noter : «Trouver du thé. Lachesis. Phylactère.» avant de le ranger à vif allure et d'accompagner Sabielle alors qu'elle récupérait de cet étrange interlude. Visiblement plus gêné qu'autre chose, en comparaison de mon attitude plutôt amusée par la scénette qui vient de se dérouler. Lorsque l'agente fit part de mon incapacité à rejoindre les guetteurs, je m'énerva d'un coup, vexé par cette remarque, et je répondit d'un ton moqueur pour faire passer la pilule :

"Si le critère pour rejoindre le guet consiste à oublier le nom de sa cible à peine l'ordre est reçu comme vous venez de le faire, je suis effectivement inapte, j'en ai bien peur. Désolé d'avoir mal pris exemple, agente Sabielle...

...

Excusez-moi, les remarques commencent un petit peu à s'accumuler aujourd'hui..."


En continuant notre chemin, nous finirent par rencontrer la binôme de Sabielle, une juste au physique impressionnant, grande, élancée et musclée, qui me salua en premier lieu, pour me dévisager l'instant d'après. Je lui répondit d'un ton enjoué.

"C'est un honneur également, Kaldara, Ria et assistance du Lonrias Landor Aggravia, bien que ça ne va plus valoir grand chose d'ici peu."

Sans vraiment avoir eu le temps de dire quoi que ce soit d'autre, ce groupe nouvellement formée se mis en quête de sa proie. Sur la route, je suivis le conseil de Soleil pour la mettre au courant des éléments importants.

"Donc donc donc... Agente Soleil, je ne sais pas si vous avez mis au courant de toute l'affaire, donc je vais être exhaustive, ça servira de rappel à tout le monde dans le pire des cas... Nous cherchons le Lonrias Landor Aggravia, qui est le spécialiste de la Magiamit dans la branche de Quartz. Ce matin il a tué une salle de classe remplie d'élève, enfin tout porte à croire qu'il est le principal suspect, sous ce qui semble être un coup de colère, très inhabituel chez lui, d'habitude calme, réfléchis, tout ce qui est classique chez un érudit. Il a ensuite pris la fuite sans que personne ne sache où. La particularité dans cette suite d’événement, c'est la présence d'une Magiamit particulièrement puissante, découverte très récemment et en pleine étude par le Lonrias et moi-même. Cette Magiamit a totalement disparu de la pièce où elle était sensé se trouver, le sort que le Lonrias a utilisé a très probablement était lancé en utilisant l'énorme puissance contenu dans la pierre, il est donc plus que probable que le Lonrias la possède actuellement et puisse en faire usage. Et l'une des particularité que j'ai découvert ce matin en enquêtant sur la Magiamit en question, c'est qu'elle altère l'esprit de son utilisateur, les détails sont inconnus, mais visiblement l'acte violent commis par le Lonrias est dû à une sorte d'état de folie dans lequel il est plongé... Oh et jusqu'à il y a de cela quelques minutes, j'était l'une des principales suspectes comme je n'était pas dans la salle... Mais le Lonrias m'avait envoyé enquêter sur la Magiamit justement, c'est d'ailleurs curieux qu'il n'ait pas attendu mon rapport... Après tout il n'est même pas au courant lui-même de cette histoire de Magiamit si forte qu'elle rend fou... Le capitaine du guet était lui-même sur les lieux du drame et après m'avoir interrogé et écoutez mes explications sur la pierre et le Lonrias Aggravia, m'a demandé de vous accompagner, au grand dam de l'agente Sabielle, pour vous assister sur tout ce qui a un rapport à cette histoire de Magiamit, vu qu'elle va être plus problématique que le Lonrias lui-même... Donc le Lonrias Aggravia est probablement actuellement Aggressif, particulièrement instable mentalement et capable de faire exploser un pan entier d'Hiloroth d'un seul claquement de doigts grâce à la pierre, rien de bien dangereux en somme.

Voilà qui résume globalement tout. Oh si, je dois également trouver un bon thé pour Lachesis, je me demande encore où est-ce que je vais en trouver un...

Agente Soleil? Pour en revenir à ce que vous disiez avant... Vous arrivez à sentir ce genre de chose ? Le fait que je puisse être shamane ? Bien que... Je ne m'identifie pas forcément à ce mot, sans doute les miens ont-ils perdu usage de ce mot s'ils l'ont un jour utilisé, car on ne m'a encore jamais décrit comme tel, peu importe ce que j'ai pu faire. »"


Je jeta vivement un regard sur le guide qui pointait toujours vers le lac des anciens.

"Vous avez remarqué agente Sabielle ? La marque ne pointe pas n'importe où vers la fourmilière, c'est précisément la direction du lac d'où sortent les anciens fraîchement réveillé et la Magiamit. Comme j'imagine que le Lonrias ne s'est pas épris d'une soudaine passion pour mon peuple, il doit y être pour la deuxième raison. Reste à savoir exactement ce qu'il compte y faire, ce n'est pas comme si la Magiamit lui a fait pousser des branchies, à moins qu'il compte récupérer la Magiamit qui est extraite du lac, quoiqu'il veuille en faire, il a déjà la plus puissante Magiamit connu dans les mains, et elle ne sort pas du lac celle-là... Mais il ne le sait pas qu'il ne vient pas du lac...



Oh, une question à propos du Phylactère. J'essaye de me mettre à la place d'un mage traqué handicapé par la marque. Si jamais, disons, je m'arracherais le bras portant la marque, et que je le mettrais à un endroit complètement différent de celui où je me trouve réellement, le guide pointerait-il sur moi où sur la marque ? Vu qu'il a un comportement extrême c'est une possibilité ... Envisageable."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 12 Mar - 16:00

A la remarque de l'ancienne, l'agente Sabielle se retourna vivement, fronçant les sourcils :

"En même temps, as tu seulement pour vocation de devenir agente du Guet ?.."

Avant de retourner dans une vérification renfrognée du guide. Cela se passant avant qu'elles arrivent à la rencontre de son binôme.

Soleil a ce sujet se révéla une excellente auditrice, écoutant avec attention et le sourire le résumé de Kaldara, pendant que sa collègue tapait du doigt le guide pour vérifier la position de l'aiguille. Les trois magiciennes se déplaçaient dans la Ruche, plutôt déserte, en direction de la grande ouverture menant vers la Fourmilière. La mention de Lachesis révéla un sourire tout en canine de la part de l'amazone.

"Oh très cher Lachesis. Je vois qu'il fait des ravages comme à son habitude. Je l'aime bien, mais il vaut mieux que l'on se croise avec précautions. Même sous inhibiteur, je ne peux pas m'empêcher de vouloir le dévorer tout cru et il faut que je m'y prépare à l'avance... Mais en même temps, il est tellement délicieux."

Elle se toucha le bout du nez, autant pour le montrer que par excitation inconsciente.

"Les gens ont des groupes d'odeurs subtiles dévoilant leur prédisposition magique. Toi, comme moi et comme Lachesis avons la même intonation subtile du primordial animal. Et il se trouve qu' on a du escorter un Shaman Ogre récemment, moi et Sabi', qui possédait aussi cette fragrance qui, j'imagine, doit être en rapport avec notre relation symbiotique aux animaux et à la prédation...

Mais après j'ai aucune idée si c'est un truc de Shamans, c'est juste que ça fait deux en peu de temps."


Elle se rapprocha sensiblement de Kaldara, venant presque renifler à son oreille, maintenant son chemin à ses côtés.

"Mais je sens une différence entre toi et lui. Un accord différent, à peine plus sombre. Plus intéressant aussi."

Elle resta une petite seconde aussi rapprochée avant de se redresser, comme si de rien n'était. Kaldara pouvait voir qu'elle ne la quittait pas du regard, un sourire enjôleur sur le visage.

L'aiguille du guide semblait avoir du mal à tourner, au grand dam de l'agente Sabielle qui passait son temps à la réorienter. Lorsque Kaldara lui fit la remarque, elle resta silencieuse quelques secondes, marchant en regardant l'aiguille. Ses yeux s'aggrandirent d'un coup.

"Oh ! J'ai compris."

Elle pencha le guide vers le bas, en suivant la direction de l'aiguille. Celle ci sembla reprendre un mouvement plus fluide très rapidement. Sabielle se retourna vers Kaldara avec le sourire.

"Tu m'as surprise avec ta mention du Lac, mais c'est vrai qu'il se trouve sous la cité. Je n'avais aucune idée qu'il descendait jusqu'à se retrouver en dessous de la Fourmilière..."

Elle réexamina rapidement la direction.

"L'aiguille pointe en dessous du quartier, mais pas suffisamment pour indiquer le Lac..."

L'agente Soleil s'était rapprochée, sa haute taille lui permettant de voir par dessus les deux magiciennes.

"Sabi' ? Tu te souviens de notre échappée de tout à l'heure ? Y aurais t il une possibilité que notre cible ait eu la même idée ?"

"Oui, mais nous on est passé par le toit du quartier."

"Mais peut être que nous pouvons procéder de la même manière ? On va au point le plus haut et on essaye de descendre ? De toute façon, j'allais proposer de repasser par les tunnels pour nous infiltrer dans la Fourmillière. Il est certain que la Garde ne nous ouvrira pas la porte avec tout les émeutiers derrière, même si le gros du boucan semble se passer au niveau du Creuset..."

"Ce n'est pas une mauvaise idée."


Soleil guida les deux autres magiciennes à travers la Ruche avant de les faire bifurquer avant la lourde porte en pierre qui scellait le quartier. Même d'aussi loin, il était facile de voir qu'il y avait quelques problèmes majeurs. D'énormes chocs sourds se faisaient entendre de l'autre côté, faisant trembler l'édifice, alors que ce qui ressemblait à tout un bataillon de soldat se démenait sur les ouvertures de côtés. Quelle était la puissance des émeutiers pour tenter d'abattre un système de défense capable de résister à une invasion militaire ?

Le petit groupe se rapprocha des murs de la caverne, sinuant entre ce qui ressemblait à de petits entrepots d'artisans. Soleil s'arrêta à un croisement, faisant signe à Kaldara de se cacher et de ne faire plus un bruit. D'un mouvement discret, elle leur indiqua le coin de la rue. Un groupe de quatres gros bras portant chacun, qui une ceinture, qui un foulard ou un brassard, d'un rouge vif, qui semblaient surveiller une petite ouverture dans la roche. L'un d'entre eux reposait ses yeux, adossé au mur, pendant que les trois autres jouaient aux cartes à même le sol, pariant du cuivre avec passion.

"J'ai repéré cette porte tout à l'heure, quand ces gentilshommes se sont installés. Ce sont des membres du gang des Tranchoirs, qui fait ses quartiers dans les Capes. J'imagine qu'en bon malfrats, ils se sont ménagés une porte de sortie si jamais les émeutiers avaient l'idée bienheureuse de venir leur chercher des noises."

Elle vint trouver du regard Kaldara et Sabielle.

"On pourrait faire d'une pierre deux coups et les bouter hors d'ici tout en empruntant leur chemin de sortie. Vous en dites quoi ?"

Soleil les regardait avec une étincelle de jeu dans le regard, ce qui fit lâcher un soupir de dérision à Sabielle, qui haussa les épaule. Les deux agentes se retournèrent vers Kaldara.

"Tu préfères rester derrière ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 12 Mar - 22:24

Je rétorqua vivement à la question de Sabielle d'un air joueur :

"Hein ?... Aucunement, pourquoi voudrais-je ?

Après le début de notre traversée, Soleil ma parut rapidement comme une figure sympathique et pleine de mystère, elle me semblait à la fois plus sympathique sous tous les aspects que sa compère, mais son attitude avait quelque chose d'animale qui lui donnait cet air vif d'un prédateur, comme prête à sauter à la gorge à la moindre inattention. Elle n'avait aucune raison de le faire en soit, mais il y avait comme une tension que je ressentait envers elle que je n'avais pas envers Sabielle, qui me semblait plus... guetteuse normale en soit, elle n'était pas bien différente de son cher capitaine.

"Je n'ai jamais ressenti ces odeurs, à part peut-être chez Lachesis, mais lui semble prendre plaisir à les proposer. Ça me fait étrange d'entendre qu'on me trouve une relation symbiotique aux animaux, est-ce un simple mot passe-partout pour définir tout ce qui se mouvoie ? Je n'ai jamais eu le toupet d'appeler ce à quoi je suis lié par mes arcanes des animaux, ils sont intelligents, sensibles, font preuve de pitié, de courage, de peur, peuvent être faibles où impuissant par moment... Des qualités où des défauts selon les moments qui ne se retrouvent pas dans ce que vous avez senti en moi, Soleil. Mais si vous l'avez perçu si bien que cela, je doute que vous avez une idée de ce qui se cache au fond des êtres que vous ressentez, non ? Je me demande à quel point cela peut vous intéresser de vérifier vos prédictions.

J'avais tout du long un ton passionné par la discutions avec l'Amazone. Je ne ressentait pas les choses comme elle, et il y avait quelque chose d'exaltant à attendre de voir ce dont elle était capable, et de lui montrer à mon tour, peut-être à plus faible dose. A entendre le «à peine plus sombre» qu'elle m'exprima, bien que je ne sache pas qui est ce Shaman Ogre, je me doutes que la plus féroce des bêtes n'égalent pas une seule seconde le spectacle auquel elle pourrait assister si usage devait être fait de transformation, sans doute ne perçoit pas t-elle pas tout, où une infime partie des ténèbres qui rongent la magie que j'ai décidé de manipuler.

Lorsque nos visages se firent face, je lui rendit un grand sourire amusé, dans un sens plus par mes pensées que par la discutions même, mais elle m'intriguait toujours beaucoup. Nous marchâmes encore un temps dans la ville, changeant de direction pour se diriger à travers la Ruche où la révolte semblait battre son plein. J'avais une pensée passagère pour Loris'Lo, j'avais envie de le revoir et ça m'inquiétait de le savoir en train d'écrire quelques versets au milieu de cette foule, il suffisait généralement d'un rien, d'une simple bousculade, pour mourir dans l'anonymat total dans ce genre de lieu dévasté par les sentiments déchaînés d'un peuple œuvrant à sa préservation.

En arrivant devant la bande de gaillard qui bloquait l'entrée, je commençais à réfléchir à quoi je pourrais les faire penser pour qu'ils s'enfuient dans la terreur absolu où meurent d'une crise cardiaque, je voyais vaguement Soleil les décrire et peaufiner une approche, dont je ne perçu que le mot «Tuer»... Où ne l'as t-elle peut-être pas dit, je me concentrais juste mais dans le doute, quelque chose de plus physique serait plus effectif, je les voyais assis sur le sol, des proies appétissantes, rapides à dévorer, et inattentives.


Je me laissa envahir par une partie de la magie que je commençais à matérialiser, noircissant ma peau d'une teinte ébène, enflammant mon regard d'une braise malsaine bien plus intense que chez Lachesis, alors que la légère brume ténébreuse couvrait ma vision et mon esprit peu à peu, je me laissait submerger par le souhait de donner une satisfaction à la curiosité de Soleil, dans le dos d'un des trois assis à jouer, jaillirais des ténèbres crocs et chair, aussi silencieuse qu'une ombre et mortelle qu'une lame, je prenait le temps de soigneusement le laisser dans un coin ombreux, et lui ordonner d'avancement lentement en attendant de bondir à la première ouverture disponible à la nuque de sa proie.

En tentant de matérialiser mon sort, je m’aperçus que le regards des deux magiciennes se posaient sur moi, je lança un regard embrasé à Soleil en lui rétorquant d'un ton amusée, mais déformé par une voix étrangement sombre et agressive :

"Montre moi donc comment on chasse chez les Guetteurs, je suis si curieuse..."

Action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: Infinie
Fatigue: InfinieMessages : 1571
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 29 Mar - 19:18

Jets de dés:
 

Alors que Kaldara lançait son incantation, elle vit Sabielle et Soleil faire pareil, chacune regardant les deux autres avec un air de compétition dans le regard. Aucune des trois ne semblaient vouloir perdre au déchainement des puissances.

Sous les yeux de l'Ancienne, l'agente Soleil se recroquevilla sur elle même, bandant ses muscles, couvrant sa tête de ses mains. Avec un bruit organique, des poils noirs et drus recouvrirent l'ensemble de son épiderme, la faisant très légèrement grandir en stature. Ses pieds, à peine recouvert de sandales légères s'agrandirent, de longues griffes poussant sur ce qui se transforma en deux puissantes pattes félines aux griffes aiguisées. Elle se releva en fêlant, son visage aquilin s'étant transformé en la tête allongée d'une panthère, ses yeux auparavant si félins retrouvant dans sa nouvelle apparence un nouvel équilibre. Elle gardait sa posture bipède, mais se retrouvait maintenant armée de puissantes pattes de prédateurs, qu'elle testa rapidement, faisant sortir des griffes tranchantes comme des rasoirs.

Ses yeux se tournèrent vers Kaldara, approbateurs. L'Ancienne sentit l'aura puissante de la métamorphe sur elle, dominante, prédatrice. Une aura comparable à la sienne.

A leur côté, l'agente Sabielle avait tiré les puissances des flammes à son service. De longs rubans de flammes remontaient le long de ses bras et poignets, se transformant en liens solides qu'elle attrapa à pleine mains, prête à les lancer sur les brigands. Mais lorsque ses doigts attrapèrent les liens, une étincelle de magie s'embrasa et les deux mages n'eurent que le temps d'entendre Sabielle éructer un "Oh merde !" avant que ces propres liens de flammes ne viennent l'emprisonner, aussi solidement qu'un saucisson, la faisant tomber sur le sol, totalement immobilisée.

"Ah !", éructa Sabielle sous sa forme féline, avant de faire un pas de côté et de sauter avec une force impressionnante sur le mur de la batisse les protégeant, tentant de monter sur le toit pour attaquer les voyous par dessus. Mais ses griffes ne trouvérent pas de prises et la métamorphe se retrouva obligée de faire un saut en arrière pour retomber, les oreilles baissées d'échec, aux pieds de sa collègue qui se débattait.

Tout se bruit avait été largement suffisant pour alerter l'ensemble des voyous dépenaillés, qui n'avaient pas attendus pour sortir leurs armes, neutralisant tout effet de surprise.

"Qui va là !?", hurla l'un d'entre eux, plus courageux que les autres.

Ils regardaient l'allée où étaient cachés les trois magiciennes. Dans l'entrée de l'allée, un chien noir et rougeoyant les regardait d'un oeil sombre, sa bouche grande ouverte sur deux rangées de dents açérées.

"C'est cette bestiole qui fait tout ce boucan ? Lô qu'il est laid ! Dégage sale bête !"

Le chef improvisé s'approchait avec précaution, bien décidé à attaquer de sa lance le loup monstrueux. Ses cinq collègues restaient en retrait, continuant à observer avec suspicion les alentours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaldara - 2 - Remuer les cendres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» . Poussière de Cendres .
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]
» L'enfant des cendres de l'enfer ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Aventures Solo-
Sauter vers: