AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Kaldara - 2 - Remuer les cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 2 Avr - 3:46

Mon regard se posa vivement sur Sabielle lorsqu'elle fit preuve de sa démonstration de force spectaculaire. Je lança un regard profondément méprisant à la guetteuse en lui adressant seulement un :

"Pitoyable."

Avant de me retourner sans avoir plus de temps à perdre avec des incapables. Je ne fut pas non plus déçu de la performance de Soleil, qui malgré son apparence fière, semblait n'être qu'un vulgaire chaton incapable de gravir le moindre amas de rocher plus haut que quelques centimètres. Je me disais qu'elles seraient peut-être un poids mort pour certaine raison, mais cela me convaincu qu'il fallait mieux s'éloigner d'elles, à tout prix même, pire que de simplement échouer toutes leur entreprises, elles m’entraînèrent avec elle, révélant ma bête, qui heureusement dissimulait notre présence pendant encore un court instant grâce à l'attention qu'elle attirait sur elle, notamment de ce premier soldat s'avançant obstinément, mais avait du coup échouer à attaquer furtivement, espérons qu'elle saura se battre à la loyale. Elles sont chanceuses qu'au moins une mage ici sait utiliser ses sorts, sinon ils fondraient déjà sur une Sabielle saucissonné au sol, au moins finissaient t-elles de me convaincre qu'effectivement, comme disait cette mage raté, que ma place ne serait jamais chez les guetteurs, je suis déjà d'une toute autre catégorie que ses vermisseaux.


En observant rapidement la situation, je pût m'apercevoir qu'un seul des gardes semblait s'être avancé pour s'occuper du monstre, l'intelligence n'était pas le point fort de ses créatures et il fallait s'attendre à ce qu'il se fasse stupidement empalé. Je tendis donc la main rapidement vers l'homme s'étant avancé avec sa lance, la brume obscure me recouvrant s’amassait légèrement en l'air, et avançait en avant comme un filin presque imperceptible virevoltant rapidement en l'air avant d'arriver au niveau du lancier. Je serra les poings et tenter d'influencer l'esprit de l'homme, lui donnant la sensation suscite qu'un second monstre se trouvait sur sa droite, qu'il aurait la sensation de ne pas l'avoir vu auparavant, et que cette bête illusoire lui bondisse dessus. Ma bête sachant déjà tiré partie de ce genre de faille, contrairement à certaines mages, si le soldat se retournait pour se défendre de l'illusion où était apeuré par l'attaque, cela lui fournirait l'occasion parfaite pour bondir à la gorge de l'homme. Et ce sort avait l'avantage de ne toujours pas trahir ma présence.


Action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Dim 22 Avr - 11:42

Tour 2:
 


Tandis que Soleil et Sabielle reprenaient la notion de la situation dans laquelle elles se trouvaient, Kaldara d'un frôlement d'air se rapprocha sans mal de l'entrée de la ruelle tout en incantant quelques mots de pouvoir terrifiants. Des ténèbres environnantes naquirent une petite fumée sombre et grognant qui firent instantanément sursauter le Bandit trop téméraire. Retournant sa lance vers la menace qui lui bondissait dessus, le Chien Monstrueux invoqué précédemment ne laissa pas filer plus de temps face à la perte de concentration du filou. Dans un élan vif et sauvage, il alla enfoncer ses crocs dans la gorge du Bandit, le faisant tomber à la renverse dans un hurlement de terreur.

" Dalram ! Le Monstre l'a tué bordel ! Aux armes ! "

Alors que la bête cauchemardesque s'acharnait sur le cou du pauvre homme au sol, provoquant giclées de sang et gargouillis infâmes ; Soleil qui avait recouvré son esprit belliqueux bondit elle aussi au milieu du groupe de brigands armés qui étaient restés un peu retrait. Tous avaient une arme en main, ils étaient préparés à se battre mais pas à se faire engager aussi rapidement. Surpris par une telle invasion de monstruosités, les malfrats blêmirent tandis que la métamorphe d'un grand coup de griffes acérés fit reculer le bandit face à elle en lui ouvrant salement le bras droit le faisant saigner et pousser lui aussi un cris de douleur. Poussant un rugissement puissant de satisfaction le reste des gangsters qui hésitaient à lui sauter dessus pour la prendre en surnombre et venger leurs amis entendirent alors des claquements et des explosions provenant de la ruelle. Derrière la fumée et les créatures, des fouets enflammés tournaient et frappaient l'air laissant tout juste se dessiner la silhouette de Sabielle de nouveau sur ses pieds.

" Qu'est ce que c'est que ces Monstres ! "
" Ils ont le pouvoir de la Magie ! On fait quoi Mirx ? "
" Je suis pas payé pour crevé comme une merde ! moi j'me barre ! "


Face à une telle démonstration de force et de sauvagerie, la bande de truands ne faisait pas bonne figure. Et même s'ils devaient surveiller le passage, ils n'étaient pas préparé à se battre contre des utilisatrices de magie aguerries. L'un des bandits, plus proche de la sortie fila à toute vitesse sans demander son reste. A la vision de la fuite de leur compagnon, ceux qui avaient encore l'envie de se battre se ravisèrent et tous prirent leurs jambes à leur cou ne laissant derrière eux que leurs cartes et les quelques pièces joués encore au sol. Une traînée de sang accompagnait le bandit sévèrement tranché par Soleil tandis que celui attaqué par le Monstre de Kaldara était en train de rendre son dernier souffle.

Il était encore temps de les poursuivre et de les rattraper si tel était le vœux de la bande. Cependant Soleil ne sembla pas encline à partir derrière eux, poussant un dernier rugissement bestial à leur suite tandis que Sabielle sortait de la ruelle pour surplomber le Bandit mort dont le visage était figé dans une expression de désespoir et de peur. Soleil de son côté reprenait doucement forme plus humaine, affichant des signes de fatigue suite à sa transformation impressionnante.

" Hé bien ! Ceux-là n'avaient visiblement en envie de se frotter à nous. Voyons voir ce que nous pouvons récolter de leur petit poste de garde. "

Un genoux à terre, elle commença à inspecter la zone de jeu avant de passer aux environs. Soleil de son côté c'était elle aussi rapproché et commença à fouiller le mort sans ménagement, faisant juste attention à ne pas se couvrir de sang.

" C'est toujours la même chose avec les Gangs, grandes gueules mais petites virilités. Belle invocation Kaldara, tu n'as pas été envoyé avec nous par hasard et j'apprécie ta réactivité. Nous n'avons pas à nous en faire pour de prochaines rencontres. "

" Bon rien d’intéressant, nous devrions avancer et ne pas perdre de temps. Ce petit échauffement n'est rien face à ce que nous chassons. "

Sabielle le guide en main regardait l'aiguille qui remontait vers la Fourmilière plus haute, plus proche de la sortie que la Ruche. Soleil elle aussi se désintéressa rapidement du cadavre qui n'avait apparemment rien à apporter de plus comme information utile. Elle t'adressa un regard avant de se tourner elle même vers le chemin à prendre.

" Il faut rester vigilante les gangs seront partout et plus nous avancerons plus ils se montreront confiants. Et avec les problèmes de la Fourmilière nous ne pouvons compter que sur nous. Par contre ralentissons un peu la marche, j'ai besoin de récupérer un peu de ma transformation. Il est préférable d'être prudente, surtout à partir de maintenant. Kaldara tu connais la Fourmilière ? Les gangs ça te parle ? Et la situation actuelle avec le mouvement de révolte ? Où il faut te faire un topo ? "

Puis une fois que toutes furent proches, Sabielle recommença à avancer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 24 Avr - 0:08

Stupide bête qu'est-ce qui te prend de rester planter là? TRAQUE LES, TUE LES, DEMEMBRE LES ! En m'approchait à pas bruyant de la bête, je le frappa d'un coup violent qui lui fout pousser un jappement de douleur, avant qu'il parte à pleine vitesse à la poursuite des brigands avec l'ordre d'en tuer le plus possible avant de mourir.

«TUE... LE BLESSE... EN PREMIER»

Après cela, c'était à mon tour d'observer le brigand, c'était dommage que les humains soient si gros, un peu de chair et de sang facilitent généralement les invocations, ce sont des composants embêtant à générer à l'aide de magie et courre pourtant tellement les rues, dans le doute, je lui mordis brusquement le torse pour en arracher un pan de chair que je rangea dans un coin de mon sac.

En me relevant, j'observais notre point d'accès à leur «repaire».  Ça avait l'air d'un vieux trou à rat où transitent le genre d'insecte qu'on peut massacrer sans que quiconque ne soit attristé de leur sort. Comme le sac de viande derrière. Le nuage noir qui recouvrait encore les yeux du macchabée revenait à moi calmement, pour rejoindre la brume qui m'enveloppait toujours quand j'usais de cette magie... La seule chose embêtante, c'est que la légère mutation et la brume ne disparaissaient pas comme c'est sensé être le cas après une période d’accalmie, une trouée sans importance j'imagine, au pire ça n'a aucune incidence de rester comme ça, j'ai juste à me taire et à tuer et ce sera plus simple de rentrer dans une nouvelle bataille en étant déjà dans cet état.

En m'avançant pour rejoindre la bande de demeurés qui me servent de guide, je pris un grand souffle avant d'essayer de me retenir de parler de quelque manière que ce soit sous cette forme. C'est à ce moment là que Soleil me fit part de satisfaction quant à ma performance. L'impression pressante que répondre oralement n'occasionnerais qu'une remarque violente par rapport à son inefficacité, je me contenta d'essayer de faire un léger rictus en soufflant du nez. Cette dernière me proposa de me faire l'éloge de son guide touristique de la cité des bandits stupides et faiblard. Sans la regarder, j'émis un léger «mmh» d’acquiescement, avant de me retourner vers elle et d'attendre son explication en la regardant fixement de mes deux vicieux yeux rougeoyant de haine que j'essayais encore de faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Sam 28 Avr - 9:59


La gigantesque entrée de la Ruche se trouvait sur le chemin montant vers la Descente, grande allée faisant le lien entre la Fourmilière et le Quartier citoyen d’Hiloroth. A la porte se trouvait une immense statue de Nain antique, levant d’une main une pioche et tenant de l’autre une pépite précieuse. Sa position surélevée donnait à cette structure de pierre la possibilité d’observer la quasi-totalité de la Ruche, et offrait aux voyageurs qui arrivaient une magnifique vue sur la cité. Mais aujourd’hui point de visiteurs, points de marchands. L’une des nombreuses portes de protection en pierre avait été descendue dans ses gouttières immenses pour obstruer complètement la Descente et couper le chemin d’accès principal à la Ruche. Des tremblements puissants résonnaient de l’autre côté, et les habitants les plus proches regardaient d’un œil souvent inquiet les forces armées en position de chaque côté de la barrière de pierre. De chaque côté de la porte se trouvaient de plus petites ouvertures de pierre qui communiquaient avec des galeries discrètes remontant sur les côtés de la Descente. Un accès à des positions en hauteur pour pouvoir repousser les envahisseurs en sécurité. La Ruche ne semblait pas encore très au fait des mouvements qui agitaient l’extérieur et si on se doutait bien que quelque chose clochait, le dialogue rassurant du Gouvernement tendait à ne pas éveiller les émotions des citoyens d’Hiloroth, ces derniers préférant profiter le plus longtemps possible de leurs vies clame et privilégiés.

Un peu plus au Sud de là, entre la paroi du quartier et le Col du Roi, dans les premières demeures d’artisans, un calme de fantôme était installé. La plupart des habitants avaient quittés la zone par peur de ce qui pouvait arriver et, en dehors des travailleurs journaliers personne n’y restait. Situé proche de l’Université, quelques étudiants avaient profité de l’occasion pour venir s’y installer après leurs cours et faire la fête sans être dérangé ! Ce n’était pas les seuls présents, puisqu’entre les petites constructions, quelques chemins de pierres avaient été creusés en toute discrétion depuis de longues années afin de passer à côté des postes de péage. Et c’est à l’entrée d’une de ces cavernes que notre trio de magicienne se trouvaient maintenant, bien à l’abri des regards. Après avoir défait et mis en déroute un groupe de malfrats venu des Capes, et lancé à leurs trousses un monstre sortie de cauchemars ; les chasseuses de Sorcier s’enfoncèrent à leur tour dans le boyau creusé avec pour seule lumière une torche. Le passage n’était pas large et le confort minime, si bien qu’il était fréquent de se cogner une épaule sur le mur et de s’infliger quelques égratignures. En s’éloignant de la Ruche les échos de curieux ayant découverts les corps et traces du combat précédent se firent entendre. Il était donc fort à parier que ce chemin ne pourrait pas leur être utile pour revenir en arrière. Cette issue illégale était proche des bâtiments de l’Ordre de Magie d’Hiloroth et serait donc certainement bouché, représentant une menace proche trop importante pour les apprentis, surtout après les évènements récents.

Soleil "- J’étouffe dans ce réduit pas vous ?"
Sabielle "- Non, et peu importe, avançons, nous avons encore un long chemin avant de pouvoir arriver à la Fourmilière. Tu sais où ça mène au moins Soleil ?"
Soleil "- Sur la Rocade de Fer, on devrait pouvoir se faufiler jusqu’à d’autres passages qui nous mèneront jusque dans le Ghetto de la Fourmilière, pas loin de la Place de l’Acier."
Sabielle "- Tu n’avais pas un chemin plus direct ? La boussole est en train de tourner dans tous les sens avec la Magiamit incrustée dans la roche de la Ruche pour leur satané éclairage. Il faut vraiment se dépêcher, je n’aime pas l’idée de laisser un monstre dans la nature. Sans offense Kaldara."


Continuant leur progression le groupe commençait à entendre des murmures résonnant dans le tunnel. Un souffle d’air tiède leur arriva en plein visage, apportant avec lui des odeurs fortes de décomposition, de cuir pourri et de substances chimiques. De plus les parois s’éloignaient doucement pour ouvrir un peu plus le chemin permettant aux trois Magiciennes plus d’aisance dans leurs mouvements. Au loin devant, le boyau tournait sur la gauche une nouvelle fois et on pouvait même observer les reflets d’autres lumières diffuses. Sabielle et Soleil en pleine conversation ne semblaient pas avoir repéré ce détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 30 Avr - 3:57

Je m'énervais à tâtonner de coup ma tête pour dissiper la brume qui m'empêchait de parler correctement, cela ne marche généralement pas, vu que seul de la magie dissipe la magie, mais c'est un réflexe anodin comme ce que pourrait faire une personnage ayant un mal de tête. Après quelques minutes à être en retrait, la brume se dissipait peu à peu alors que je retrouvais mes couleurs naturelles, je m'abaissa un instant et incanta une rapide dissipation pour décomposer le monstre que j'ai envoyé précédemment chasser les blessés parmi les brigands, la brume a tendance a réfléchir elle-même et a avoir un côté perfectionniste dans le combat qui n'était pas idéal ici. J'espère juste que la bête n'as pas vadrouillé n'importe, quitte à attirer plus l'attention que nous en avons besoin... Je pensais à cela, mais ses brigands ce sont enfuit, c'était une mauvaise idée de tous le groupe de ne pas les avoir entièrement suivi pour leur couper la fuite.

Mes esprits me revenant complètement, j'accéléra le pas pour rattraper les deux guetteuses et commencer à m'intéresser au sujet de leur discutions. Visiblement seul la polymorphe connaissait vraiment le chemin, n'ayant pas été des plus efficaces pour prouver son savoir-faire jusque là, j’étais un peu gêner à l'idée de lui faire confiance aveugle sur quelque chose d'aussi peu sur, alors que des chemins plus fiables étaient disponibles. J’intervins vivement, en coupant presque Sabielle sur sa dernière phrase pour faire part de mon avis.

"J'ai révoqué le monstre peu de temps après qu'il soit partis, il n'est pas en train de vadrouiller on ne sait où. Sans traque ils auraient pu reprendre confiance, se regrouper et nous tendre une embuscade plus loin, ils savent qu'on vient ici après tout. Là peu importe la situation, ils savent qu'ils sont suivis, qu'ils sont considérés comme témoin gênant et cible prioritaire possible, et qu'en cas de fuite, ils sont suivis pour être achevé si possible... Ils vont éviter de se mettre inutilement sur notre chemin et juste décamper aussi vite que possible. Il faut prendre l'ascendant psychologique, c'est très efficace sur ce genre de type stupides."

Je me tourna rapidement en direction de Soleil

"J'ai l'impression qu'on perd notre temps, ce chemin m'a l'air interminable, à tourner dans tous les sens et dans toutes les petites ruelles, allez au plus direct n'aurait pas été bien plus rapide et efficace ? Et on s'expose au risque de devoir se battre inutilement ici, ce n'est pas comme si ses types étaient source de la moindre menace, mais ils ralentissent notre progression."

En lançant un regard plus en avant, je voyais des lumières baignant chaleureusement le bout du boyau de couleurs plus vivaces.

"Hé, devant vous, des lumières suspectes. C'est probablement des bandits armés de torche où ayant allumé un quelconque autre feu, en tout cas a l'air de s'aggrandir, parlez moins fort et ralentissez un peu le pas, ce serait mieux de profiter de l'initiative cette fois, surtout que si ce sont bien des types alliés à ceux qu'on a croisé avant, ils sont au courant maintenant que quelqu'un va arriver, sans qu'ils savent qui ni combien..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 8 Mai - 13:28


Les deux comparses de Kaldara se stoppèrent net à l'entente de ses mises en garde face aux lumières au devant. Des bruits parvenant de là-bas résonnaient doucement comme des murmures, des paroles agitées et diverses. Il semblait aux oreilles de l'Ancienne qu'un sacré attroupement se trouvait dans la direction qu'elles empruntaient, à savoir si le nombre était constitué de malfrats où autre ; c'était une question que leurs pas résoudraient à moins que l'une d'elle ne puisse se rendre invisible pour jeter un œil.

Sabielle "- Mince ! On dirait que nous n'avons pas d'autre choix que de nous confronter à ce qui se trouve devant. A moins que tu ne connaisses un autre chemin Soleil ?"
Soleil "- C'est le seul. Et puis nous ne pouvons plus faire demi-tour sans perdre un temps considérable."
Sabielle "- Bien, Kaldara restez sur vos gardes, on ne sait pas ce qui nous attend alors restons prêtes à toute éventualité."


Avançant d'un pas souple, les trois Chasseuses de Sorciers s'approchèrent de plus en plus de la lumière, entendant de plus en plus distinctement de nombreuses voix qui ne pouvaient que cultiver la curiosité et l'angoisse face à ce qu'elles allaient découvrir. Puis, alors qu'elle dépassaient le dernier angle ce fut un spectacle tout à fait surprenant qui se révéla ! Le boyau débouchait sur une grande salle bas de plafond à la forme ovoïdale qui regorgeait d'une vie inattendue. Des gravures sur les murs voûtés retraçaient les histoires de groupes de mineurs Nains à l'intérieur de la montagne à la recherche de trésors. Plusieurs braseros improvisés réchauffaient des groupes de réfugier à l'allure pauvre mais heureuse. Des familles entières se trouvaient au coin de feu, mangeant quelques brochettes de rats tout en chantonnant et en parlant. Aucune trace de malfrats ici, seulement des miséreux humains en grande partie, s'étant regroupés pour trouver ensemble un peu de réconfort. La salle était bien grande et on pouvait voir trois autres portes avec au dessus de chacune d'elle une inscription dans la pierre indiquant une direction : Nord, Ouest et Sud. La porte, emprunté par le groupe était elle gravé d'un symbole pour "Est".

A leur arrivée, les familles les plus proches se regroupèrent, intimidés par les uniformes des deux Mages-lames. Quelques chants se stoppèrent et les voix se firent murmures. Doucement un silence pesant s’installa alors que les regards se tournaient vers vous d'un mouvement commun, dans l'attente de votre réaction. Après un court moment de malaise, des clappements de mains se firent entendre et plusieurs personnes s'écartèrent pour dévoiler un elfe aux cheveux grisonnants et au sourire amical. Comme tous, il était paré de vêtements de piètre qualité, ne se démarquant du reste des misérables que par l'écharpe rouge qu'il portait au cou.

??? "- Bienvenue dans notre humble campement. J'ose espérer que vous n'êtes pas ici pour chasser notre communauté de cette salle ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 8 Mai - 19:18

En entrant dans la grande salle qui s'ouvrait à nous, bien derrière les deux autres mages, j'observais rapidement tous les éléments importants de la pièce. Une importante quantité de gens sans sous, des réfugiés, les gravures sur les mur, que j'oublia vite, l'usage de la pièce actuel n'avait rien à voir avec elles. Et un elfe aux cheveux décoloris qui semble se porter chef de ce groupe. C'est à se demander où sont passer les brigands. Ils avaient tous l'air calme avant notre arrivée, même si des bandits empruntent ce passage, le groupe serait agités de voir des types blessés où terrifiés courir à toute vitesse, et ils ne peuvent pas tous être en train de jouer le jeu, non on a loupé un passage... Évidemment.

J'avança calmement de quelque pas vers l'elfe afin d'être à une distance raisonnable pour tenir une discutions, je fit un sourire rassurant en direction de l'elfe, et tout en parlant, je jetais régulièrement des regards bienveillants envers les réfugiés autour de lui, leur vue focalisé sur nous.

"Bonjour et merci pour l’accueil. Vous n'avez aucune crainte particulière à avoir, nous sommes bien les premier surpris à voir des gens frappés par les événements récents se réfugier ici, si j'imagine correctement la raison de votre présence... Quoiqu'il en soit nous n'avons aucune intention, ni droit de toute façon, de vous déloger d'ici, si vous ne pouvez loger chez vous de crainte pour vos vies, ce serait une chose monstrueuse que de vous bouter hors des lieux. Si vous souhaitez savoir pourquoi nous sommes là, nous sommes juste venu emprunter ce passage, et avons juste comme but de continuer à l'emprunter, tout simplement. Cela ne pose pas de soucis que vous pose aucun soucis que nous tracions notre route de toute façon."

Je montra vaguement de la main les différentes portes, ne sachant pas réellement laquelle Soleil souhaite emprunter, pour accompagner d'un geste le fait que ses gens ne sont pas la raison de notre présence. Ce sont des réfugiés, ils ne devraient rien demander d'autre que la paix, mais je me tenais quand même sur mes gardes, rien n'empêche un des brigands d'être caché ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 14 Mai - 18:49


L'Elfe resta perplexe un instant, ne sachant pas comment répondre à tes paroles qu'il avait vraisemblablement envisagé plus corrosives au départ. Il fut réellement surpris par ton attitude pacifique et se laissa même aller à afficher un sourire légers et amical.

??? "- Hé bien vous pouvez vous déplacer comme bon vous semble. Je vous met en garde cependant, plusieurs bandits viennent d'emprunter la porte Sud, le danger doit donc y être présent. Ce dernier chemin comme celui vers l'Oest mènent plus en haut, si vous cherchez à rejoindre la Fourmilière par exemple. Mais faites attention, la folie c'est emparé de nombreux esprits et la violence peut être une issue inévitable. "
Tes deux comparses avaient progresser le temps de te laisser jouer la carte de la compassion et de la sociabilité avec les réfugies. Elles échangèrent quelques mots puis Soleil se tourna vers toi.

Soleil "- Bon les gangs des Capes ne sont pas des enfannts de chœurs. Si les derniers étaient plutôt faiblards, il faut s'attendre à de plus grandes résistances en nous approchant de la Fourmilière et des zones d'émeutes. Il existe plusieurs gangs, chacun avec son code, sa marque de reconnaissance. Chaque gang est plus ou moins spécialisé dans une forme de banditisme, ça leur permet de se partager le marché du crime d'Hiloroth. Depuis quelques mois nous avons observé des querelles entre les gangs, l'apparition d'un nouveau baron du crime et des coalitions se former. Pour faire simple, la révolte en cours cache quelque chose de plus gros du côté des gangs et nous pensons qu'avec la fuite des forces de la couronne de la Fourmilière, les gangs doivent y faire leur loi et surtout mettre en oeuvre ce qu'ils préparaient depuis des mois. "
Sabielle "- Ce que Soleil tente de te dire, c'est que nous seront seules de l'autre côté. Si tu as un dernier doute, une hésitation, c'est le moment de nous en parler, de rester avec nous ou alors ; de nous attendre ici le temps de notre mission. On ne sera pas tendre avec ton ancien Mentor. "
Soleil "- Oui... Tu penses pouvoir gérer tes émotions s'il faut l'attaquer ?"


Voilà ! LA question qui était dans toutes les têtes et qui n'avait pas été ouvertement verbalisé. Comment Kaldara réagirait elle si elle devait se retrouver en face de celui qui l'avait prise sous son aile ? Les deux mages lames attendaient, elles n'étaient ni agressives, ni amicales. Elles semblaient même un peu préoccupés, comme si le fait de s'approcher rendait la situation plus réelle et la menace plus grande...[/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 15 Mai - 3:02

Mon regard jaugeait sévèrement les deux mages lames quand elles entamèrent cette discutions au sujet de la cible, j'eût presque commencer à formuler une réponse sur le ton de l'ironie, à propos de leur incompétence passé et que c'est plus moi qui aurait dû leur poser la question... Mais  il faut croire que je vais encore devoir jouer la diplomatie avec encore plus de monde.

" Non."

Répondis-je sèchement à la dernière interrogation de Soleil, comme pour lui reprocher de me l'avoir posé.

" Non, jamais je n'arriverais pas à canaliser mes émotions. J'ai une haine profonde des criminels et nul ne fait exception à cela, il a commis une chose atroce et il doit payer, tu as peut-être fait fi d'un détail, mais dans l'amas de cadavre qui jonchait la salle, je connaissait tous les gens y gisant, c'était des camarades, des connaissances depuis un long moment. Alors non je n'aurais aucun remords à m'acharner s'il le faut. Il n'y a plus de mentor qui tienne dans ce genre de situation, c'est comme une vengeance, alors non, je ne risque pas de retenir mes coups, c'est même le contraire, je risque de faire un peu plus de zèle que vous voudriez en voir."

Je me retourna en tapant des pieds assez brutalement , symptôme de la colère qui bourdonnait en moi à cet instant. Ce n'était pas totalement vrai, je savais que tout était la faute de cette pierre, peu importe comment, et c'est elle qui devait payer dans un sens, mais en ayant cette pensée un instant dans ma tête, je repensait à une chose qui m'a déconcerté dans le discours des mages que je me devais absolument de relever.

" J'ai une réserve sur une chose, Soleil. Tu parles d'attaquer, purement et simplement, mais je ne suis pas certain de comprendre. Cette Magiamith qu'il tiendra probablement, elle a le pouvoir le transformer le plus infime des sorts en un cataclysme dévastant tout dans une immense zone, comme c'était exactement le cas dans le lieu où il a tuer tous ses élèves. Tu as bien conscience que si un combat éclate, on se fera tous massacrer en un quart de seconde ? Il faut absolument le déposséder de la pierre, où le tuer dans le pire des cas avant même qu'il ne puisse faire quoique que ce soit... "

Je marqua un temps d'attente alors que je commençait à partir devant, avant de me retourner et de continuer.

" Et ça, c'est supposer que le seul pouvoir de la pierre est de décupler monstrueusement la puissance de la magie, mais rien ne dit qu'elle n'a pas d'autres capacités. Je ne l'ai peut-être pas assez appuyé, mais le Lonrias est visiblement contrôlé par cette roche, ce n'est pas une chose commune et... Rien n'indique particulièrement qu'elle soit incapable de manipuler les actions d'autres personnes... Nous si ce que j'avance manque de clarté. Je te demande sincèrement de faire très attention à ce qu'on fera lorsque nous serons à deux pas  du Lonrias, le danger n'est pas dû à ce qu'on sait, mais à ce qu'on pourrait ne pas savoir. Il nous faudra un meilleur plan qu'un simple il faut attaquer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 15 Mai - 16:25


Soleil tout comme Sabielle écouta avec un certain stoïcisme ton explication, les deux envoyés de la Couronne se mirent alors en route derrière toi afin de poursuivre cet échange tout en progressant. Le couloir était plus propre, plus large aussi et il était facile pour vous de vous y déplacer en vous mettant presque à trois de côté.

Soleil "- Il n'est pas question d'attaquer sans réfléchir. L'éventualité d'un affrontement est presque certaine, surtout en considérant le massacre au sein même de l'Ordre. Je doute que ton Mentor accepte de nous suivre, qu'il soit ou pas sous l'influence de cette nouvelle Magiamit ; c'est justement ce que tu vas devoir déterminer. Et je suis plus préoccupée maintenant, que tu viens de nous avouer ton absence totale de maîtrise, surtout concernant la colère. Il est hors de question de faire du zèle Kaldara. Ce n'est pas un jeu ! Cet ennemi qui nous est encore étranger, nous pourrions l'étudier, apprendre à le connaitre pour mieux le combattre. Si nous avons étés choisies pour cette mission plutôt qu'un tueur de mage c'est bien pour agir avec finesse... "

Votre progression se faisait tranquillement alors que le sol doucement montait vers la surface. La pente était faible, juste assez pour se faire ressentir et vous indiquer que vous étiez bien sur le chemin. Puis, du bruit commença à résonner de plus en plus en avant avant de se faire complètement englober par un brouhaha puissant. La lumière de la Rocade de Fer se fit rapidement alors que vous arriviez enfin en dehors des tunnels secrets entre les quartiers d'Hiloroth. La Rocade de Fer était un immense boyaux où pouvaient se croiser plusieurs carrioles pouvaient se croiser sans mal. C'était l'une des voies principales menant au Creuset, à sa partie Ouest, celle qui était encore très endommagée et demandait de grands travaux de rénovations. Cependant aujourd'hui, aucun chariot de gravats ou d'outils ne bougeait. Quelques un se trouvaient à l'arrêt et une grande foule se pressait, des gens visiblement assez mal habitués de ce couloirs, ils devaient venir de la Fourmilière. Plusieurs groupes de costauds armés orientaient les révolutionnaires vers le Nord, ne laissant descendre plus bas que certains groupes dont un qui accompagnait un chariot dont le contenu était dissimulé sous de grands draps. Le convois avait du mal à progresser à travers le nombre important de réfugier qui étaient entassés dans le large couloir.

Sabielle "- Bien nous voilà à mi-chemin. La boussole est plutôt calme depuis quelques minutes. Je vois le chemin dont tu parlais Soleil, c'est de l'autre côté un peu plus en remontant vers la Fourmilière. Avec ce barrage, au moins nous pourrons nous fondre dans la masse sans nous faire repérer. "
Soleil "- J'ai comme un mauvais pressentiment Sabielle. Je vais aller jeter un œil à ce convois ,on se retrouve à l'entrée du tunnel. "
Sabielle "- Très bien, on se donne une dizaine de minutes, prudence. "


Après vous avoir adressé un signe de tête, Soleil se détacha de votre formation pour filer plus bas vers le Creuset afin de se rapprocher de l'énigmatique chariot, le seul progressant à travers la foule. En suivant Sabielle dans la foule, tu jeta quelques regards derrière pour observer que le convois était protéger par plusieurs membres d'un Gang d'après toi. En effet, au moins six personnes proches du chariot affichaient un morceau de tissu rouge et, en plus d'être armés, certains laissaient pendre à leur ceinturon un hachoir de boucher.

Sabielle "- Ne le prends pas mal Kaldara, mais nous sommes entraînés pour ce genre de situation. Gérer nos émotions à fait partie intégrante de notre formation. Tu as raison de dire qu'il faudra te montrer sans pitié et sans état d'âme, mais il faudra avant toute chose que tu obéisses à notre stratégie. Nous avons de lourdes responsabilités sur cette affaire. Il se passe des choses dans la Fourmilière, et des ennemis puissants se dissimulent au sein même d'Hiloroth. Si ils capturaient le Lonria ce pourrait être une catastrophe pour le Royaume. "

Vous faisant un chemin entre les réfugier, vous ne tardèrent pas à trouver entre deux colonnes de roches une ouverture à peine visible, dissimulée dans le renfoncement de la roche. C'était une porte secrète de plus que les contrebandiers et les bandits devaient emprunter pour rejoindre Hiloroth en toute illégalité sans avoir à payer leur citoyenneté. Quelques minutes s'écoulèrent à regarder les gens avant que Soleil ne revienne le visage sombre.

Soleil "- On a un problème. Il y a de nombreuses substances alchimiques dans le chariot. Je ne suis pas une experte mais je pourrai parier qu'ils veulent faire exploser quelque chose. "
Sabielle "- Quelle poisse ! L'une de nous doit intervenir. Aller prévenir quelqu'un le plus rapide=ment possible. Soleil tu t'en charges et tu nous retrouves le plus vite possible. Nous allons tâcher de rester en observation le plus discrètement possible. Ta main s'il te plaît. "


Soleil offrit sa main droite à Sabielle qui, extirpa d'une poche un morceau de ficelle brodé. Elle fit un petit nœud autour du majeur de Soleil tout en récitant quelques paroles magiques. Le nœud s'illumina l'espace d'une seconde puis Soleil vous adressa une nouvelle fois un signe de tête avant de disparaître encore dans la foule des réfugier.

Sabielle "- Un simple sortilège de lien spirituel pour aider Soleil à nous retrouver. En avant, j'espère que rien de pire ne nous attend de l'autre côté... "

Reprenant la marche, Sabielle se faufila entre les roches pour rejoindre le nouveau passage dans le mur, celui qui mènerait à la Fourmilière...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 17 Mai - 3:39

J'écouta avec un air inquiet la réponse de Soleil, avant de lui répondre hâtivement d'un ton stressé et agité.

" Attends attends, ce n'est pas ce qu'on ma dit jusque là, on m'a dit à plusieurs reprises qu'il était question de... "

Je marmonna un instant dans mon coin, avant de me rendre compte que depuis le début, personne n'avait jamais parler de tuer qui que ce soit dans cet affaire, excepté moi.

" Je m'excuse d'avoir dit ça, je veux juste dire que je suis prête à me battre jusqu'au bout s'il le faut, si tu me demandes de vous aider à le tuer, je vous aiderais sans broncher... Je ne voulais pas dire que... Je... Je serais discipliné ne t'en fait, tout ce qui compte pour moi c'est que tout ce passe bien, je suis inquiet par cette pierre et ce qu'elle peut faire, ça me rend un peu agité. Si tu juges que je risque d'être plus nuisible à la mission dans cet état, dit le moi. La seul chose que je veut, c'est que ce soit un succès, que la pierre soit récupéré, que le Lonrias ne cause plus de torts, et que tous s'en sortent entier... Autant que possible. "

Nous arrivâmes à la Rocade de Fer, c'est la première fois que je mettais les pieds dans cette partie d'Hiloroth. Je n'avais rien à y faire de toute façon, les lieux étant avant tout utilisé par les ouvriers et autres travailleurs œuvrant au Creuset, et par d'éventuels gang de coupe-jarret selon Soleil. La masse noire de monde qui traversait les lieux avec des airs semblables aux réfugiés dans l'église me gênait un peu, les grandes places n'étant pas ma zone de confort, heureusement nous trouvèrent vite un petit passage pour nous faufiler et attendre la Mage partit inspecter quelque chose sur le chemin, sans que j'ai bien entendu quoi.

Alors que Sabielle profitait du moment d'acalmie pour échanger un peu sur la situation, je fit de même en lui répondant.

"Oui, ne t'inquiète pas pour cela. Je suis une érudite, pas une militaire, mais ça ne veut pas dire qu'on manque de discipline. Il faut simplement que tu sois conscient que si tu veux m'utiliser dans ta stratégie pour prendre part directement à l'affrontement, il faudra mesurer le fait que je n'ai pas été formé pour mesurer pleinement la force de mes sorts en pratique, il vaudrait mieux m'utiliser quand tu te fiches de ce qu'il advient des types en face. Ma spécialité reste l'érudition, et pour ça j'apporterais toutes les informations nécessaires, sur ce que je peux tirer du Lonrias où de la Pierre. "

Alors qu'un silence se réinstallait progressivement, je tiqua vivement sur la dernières phrases de la mage-lames, et plus vite que ma pensée, je laissait échapper une question.

"Est-ce que ça te dit quelque chose le 9e Œil ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 21 Mai - 9:44


Alors que vos pas venaient de reprendre derrière les colonnes de pierre dissimulées, Sabielle qui avait enclenché une marche rapide, se tourna vers toi tout en ralentissant la cadence. Elle te lança ensuite un regard interrogateur, marchant à côté de toi dans le passage sombre qu'elle éclairait à l'aide d'une torche allumée par sa magie flamboyante.

Sabielle "- D'où est-ce que tu connais ce nom ? "

La Mage-lame laissa passer quelques secondes avant de reprendre, t'en disant un peu plus sur ce mystérieux acteur que tu avais découvert lors de tes premières investigations sur le premier porteur de la Magiamit Noire.

Sabielle "- A ce que l'on sait c'est une organisation secrète comme il en existe de nombreuses sur Arathiel. Celle-ci se démarque des autres par le fait qu'elle est liée à l'Empire Vre'klasq. Seuls les Drows comptent dans les membres de cette organisation, et ils n'ont qu'une allégeance. Nous pensons que le 9e Oeil a aidé à faire évader un de ses membres, meurtrier de septs personnes, des geôles de la Tour de Justice. Un Drow se faisant passer pour un Elfe à l'aide de dissimulations magiques assez puissantes pour tromper un œil rapide mais pas vigilant. Quelqu'un de dangereux.
Depuis les Dragons et l'Exil forcé de nos terres de nombreux conflits agitent le Royaume. Nous ne savons pas dans quel état nous allons retrouver Ballithar, et avec tous les morts... Le visage du Royaume va changer, c'est déjà le cas. Des Nobles remplacent leurs parents à la tête des Duchés, de nouvelles familles émergent, les Héros de la Guerre sont anoblis... C'est devenu un véritable casse-tête de se tenir au courant de la géographie actuelle du pouvoir."


Les boyaux se suivaient et s'enchaînaient alors que la route continuaient à monter, parfois passant par des escaliers naturels et quelques corniches raides. Fort heureusement, il semblait que la boussole de Sabielle fonctionne de nouveau et qu'elle indique avec force un chemin vous faisant progresser dans le dédale que composaient les routes cachées entre les quartiers d'Hiloroth. Vous traversèrent plusieurs galeries comprenant des cavités comme des petites habitations troglodytes. Les espaces pouvaient ressembler avec un peu d'imagination à des chambres pouvant accueillir deux Nains dans une période reculée. Proche d'une crevasse, les restes d'engins de constructions, plateformes suspendues et autres ponts de chaînes occupaient l'immensité comme les fantômes du passé.

Sabielle "- Une Nation comme la nôtre est plus sujette aux attaques. Heureusement avec le réveil des vôtres et la découverte de la Magiamit notre puissance commerciale explose et nous pouvons enfin penser à des projets, comme par exemple cette grande campagne de reconquête. Si la menace des Dragons avait un temps réduit les inimitiés entre les Royaumes, plus le temps passe et plus cette crise s'installe comme une nouvelle réalité avec laquelle il faut composer.
Je reste certaine que les Drows ont depuis un moment recommencés leurs plans d’expansion pour leur Empire, et ils affectionnent les souterrains. Ce sont déjà eux qui avaient chassés les Nains d'Hiloroth, alors pourquoi pas nous..."


Passant sous une arche à taille Naine, vos pas continuèrent sur un chemin qui avait été taillée par des mains expertes, le sol pavé avait une belle allure même s'il était abîmé par le temps. Plusieurs volées d'escaliers vous firent monter de plusieurs dizaines de mètres dans un mouvement circulaire autour d'un puits ténébreux. La largeur des marches pouvait permettre à cinq ou six nains de se croiser pour rejoindre d'autres parties plus basses de la Montagne et, surtout pour vous, les zones supérieures avec la Fourmilière en tête de liste...
Bientôt les odeurs de la vie commencèrent à refouler vers vos narines. De la terre cuite, des excréments et du feu. Un mélange étrange qui était lui même presque totalement enveloppé sous les senteurs bien plus puissantes du cuir tanné et des peaux de cochon pourrîtes. Sabielle fit une légère pause pour se couvrir le nez de l'écharpe qu'elle avait au cou avant de reprendre sa progression, te signifiant au passage que vous ne deviez plus être bien loin de la sortie proche du bas de la Fourmilière. Et en effet, les odeurs des ateliers de tannerie se firent rapidement suivre par quelques sons de voix et surtout de vie ! Après tant de moments dans l'obscurité et le noir il était agréable d’entendre parler, et rire, surtout par les temps actuels. Vos pas vous menèrent jusqu'à un autre arche sortant proche d'un bâtiment de stockage.

Un groupe de Nains portant tous des bérets rouges vous barraient la route, gardant la porte avec sérieux. Sabielle attira leur attention et adressa un signe de sa main droite fermant le poing en ne laissant dressé que son index et son majeur collés. L'un des nain vous adressa le même signe de main tout en faisant signe aux autres de s'écarter. Le Nain s'approcha, il portait son béret rouge une décoration à l’effigie d'une pioche sur un bouclier rond. Ses yeux gris étaient surplombés par d'épais sourcils marrons tout comme sa barbe tressée et cerclée qui lui arrivait à la ceinture. Sur des vêtements de tissu il portait une chemise de maille et un bouclier rond était accroché dans son dos. Il avait en main une pioche de guerre et ses bottes renforcée le désignaient comme un vétéran bien équipé. Il avait aussi un petit cors, certainement pour communiquer avec d'autres groupes de guerriers nains. D'autres nains portaient des arbalètes, des armes à distance pouvant occasionner de lourds dégâts, et même tuer un humanoïde d'un seul carreau. Le groupe de cinq nains semblait donc sacrément bien préparé et organisé.

Bronson - " Chef Bronson. Besoin d'aide ? Vous avez des gens un peu partout dans la Fourmilière principalement sur les toits et dans des bâtisses à l'abris des regards. Le Lieutenant Fulgrim est avec vot'cheftaine je crois. "

Sabielle "- Sergent Sabielle des Mage-Lame. Nous sommes en mission spéciale à la recherche d'un homme un peu grand portant une grande robe capable de dissimuler son corps. La robe est brune avec plusieurs fioritures, il porte des bottes luxueuses et doit avoir une démarche mal-assurée. C'est un Sorcier dangereux, je vous conseil d'intimer à tous ceux que vous connaissez de rester chez eux au moins jusqu'à demain. Il est possible qu'il fasse des dommages. Peut être en a t-il déjà fait ? "

Continuant votre marche pour vous tenir à quelques mètres en avant de la sortie, tu pouvais observer la place de l'Acier, vous étiez donc à l'extrémité basse de la Fourmilière. Il y avait de l'activité ici tout comme à la tannerie toute proche, même si il était évident même pour toi que la population présente était moins forte qu'à l'habitude.

Bronson - " Difficile à dire, plusieurs attaques magiques ont frappés la Fourmilière. Plus particulièrement les groupes de vos frères d'arme. On a vu quelques encapuchonnés zarb' un peu partout, cependant aux dernières nouvelles il y avait pas mal de mouvement à l'entrée du Pas du Roi vers le Cercle de Justice. Dans cette direction ! "

Bronson tendit le bras pour vous montrer la direction à prendre si vous désiriez vous rendre vers ce qu'il avait identifié lui même comme la zone la plus craignos de la Fourmilière. Sabielle jeta un œil sur sa boussole tout en regardant la direction indiquée par le Nain. Après une moue non engageante elle te regarda avant de remercier le Nain.

Sabielle "- Merci Chef Bronson, c'est par là que nous allons. Bon courage à vous. "

Le Nain vous adressa un signe de tête avant de regagner son poste proche de ses Nains, donnant quelques consignes suite aux informations de Sabielle. De son côté, la mage-Lame t'avait rejoint et vous progressiez ensemble pour remonter le Ghetto des non-humains et trouver le cœur de la Fourmilière. Le Cercle de Justice, même toi avait un légers frisson à l'entente de ce lieu car, c'était là que le jeune noble soit disant à l'origine de la révolte avait été décapité par la foule sous le regard impuissant des forces de l'ordre de la Couronne. Qui savait ce qui s'y trouvait maintenant, en plus des Sorciers qui avaient attaqués les forces armées.

Sabielle "- On entre dans le dur Kaldara, restes sur tes gardes et surtout ouvres bien les yeux. Nous allons nous faufiler entre les bâtiments le plus discrètement possible en longeant le Parcours d'Ilamil ; puis l'Allée de la Monnaie. La boussole semble vibrer dans la direction du Cercle de Justice. C'est une mini place forte, si les ennemis de la Couronne qui sont à l'origine de la révolte s'y trouvent, qu'ils disposent de pouvoirs magiques, et qu'ils ont Landor avec eux... On risque d'avoir un très sérieux problème qui implique plus que nos vies. L'entrée de la Fourmilière est notre protection face aux Dragons. Il semble impossible de pouvoir détruire l'entrée d'Hiloroth, mais avec la Magie on est jamais sûr de rien. "

Tu peux si tu le souhaites dans ta réponse induire le fait que vous progresser jusqu'à arriver tout proche du Pas du Roi. Tu as les descriptions de la Fourmilière sur le Site ! Si tu as des questions n'hésites pas aussi. Les zones sont presque désertés, quelques travailleurs sont encore là ainsi que les plus démunis et les familles. Vous pouvez croiser dans le Ghetto un autre groupe de 5 Nains aux bérets rouges, ce sont les protecteurs du Ghetto, d'anciens combattants des tunnels, une unité de "forces spéciales" Naine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Lun 21 Mai - 15:01

Étrangement, Sabielle répondit bien avant que je n'ait à justifier ma question d'une manière où d'une autre, toutefois après son explication je me rapprocha un peu d'elle pour lui  parler à basse voix.

"Si des ennemies de la Couronne sont impliqués dans cette affaire, ils en font probablement partie. Ils ont été informés de l'existence de cette Magiamith, sans que je sache comment, et ont espionnés un moment son ancien porteur. C'est d'ailleurs probablement pour cette raison qu'il a remis la pierre à la Branche, pour que cette organisation cesse de la traquer, mais ça a visiblement quand même mal fini pour lui. Si tu te demandes pourquoi ne pas en avoir parlé plus tôt, c'est que je les suspectes d'être fortement infiltrés dans la branche. Sachant qu'ils espionnent à l'aide d'araignée domptée, j'ai eu quelque suspitions sur Lachesis, où au moins sur le fait que certaines araignées dans son domaine ne travaillent pas pour lui, ce serait une excellente idée de leur part car un endroit stratégique à surveiller pour guetter les mouvements des mage-lames. L'idée étant que comme j'ai vérifier plusieurs fois qu'aucune araignée n'étaient sur nos vêtements depuis tout à l'heure, on devrait être assuré qu'ils ne sont pas au courant de notre connaissance de la situation, je m'était aussi assurer que rien ne me regardait quand j'ai appris cette information. Ils croient avoir un avantage actuellement, et c'est quelque chose d'essentiel de continuer à faire croire cela... Et tant que j'y suis, tu n'as pas répondu à ma question tout à l'heure qui n'avait rien d'innocent, si un mage voit son bras portant le tatouage être arraché,  la guide pointe vers le bras où vers le reste du mage ? Et s'il venait à mourir. Dans l'hypothèse bien sur de ce que j'avais proposé au capitaine du guet sur la scène du crime, c'est à dire que quelqu'un s'est introduit sur le lieu du crime et à enlever le Lonrias et la pierre, où si le Lonrias a effectivement été capturé... Ce qui semble compliqué s'il a la pierre depuis qu'il a quitté la branche, même des assassin drow auraient du mal à s'occuper d'un porteur de cette Magiamith Noire capable d'user de magie... Mais après tout je ne vois aucune autre raison que d'y être contraint par quelqu'un pour le Lonrias de venir ici, il n'a rien à y faire."

Pendant l'explication je lançais de nombreux regards dans les couloirs pour m'assurer de ne voir aucun soupçon d'araignée pointer le bout de ses mandibules, sans doute était-je un point paranoïaque à croire qu'ils étaient partout, mais il valait mieux ça que l'inverse. Notre progression continua un moment avant d'être stoppé par des escouades de nains visiblement postés en force ici pour s'occuper d'une part des révoltés de la fourmilière qui pourraient se glisser dans les environs. Je doutais de l'efficacité de se genre d'escouade si des milliers de réfugiés leur chargerait dessus mais j'imagine qu'il n'y a guère mieux à faire de leur côté pour gérer la situation. Après l'échange entre Sabielle et le chef du groupe du nain, nous continuâmes nos progression dans la fourmilière, alors que les lieu exprimait par son odeur l'importante industrie du cuir à l’œuvre dans les environs, malgré la baisse flagrante de la vie de cette endroit, qui semblait actuellement infiniment moins surpeuplé que ce j'ai toujours pu lire de la fourmilière.

Lors de la dernière explication de Sabielle, je ne pût m'empêcher de lui répondre sèchement

"Si la Magiamit Noire peut détruire l'entrée, elle peut aussi la reconstruire, voir tuer le dragon qui viendrait jeter sa gueule sur la ville si elle est puissante que cela, quoique je doute sérieusement que cela puisse arriver à cette extrémité... Ce n'est pas un problème tant qu'on la récupère à terme."

Notre chemin se poursuivit sur le parcours d'Ilamil, l'endroit était comme tout ceux que nous avions traversé jusqu'à présent vide de vie alors que le sol témoigne des milliers de passages à la minute dans de bonnes journées. L'odeur désagréable du cuir s'échangeait progressivement vers celui d'encens alors que nous passions devant de plus chics boutiques vendant directement les produits fabriquées quelques mètres plus bas. Nous croisions ça et là d'autres groupes de nains aux bérets rouges, tous aux visages marqués et fatigués. En continuant nous passâmes à travers de vastes marchés déserts de toute formes de vie, des marchandises poussiéreuses, des aliments pourries et des échoppes saccagés à perte de vue sur la place. Nous nous faufilâmes rapidement en longeant discrètement les grands assemblages de bâtiments sur les côté, croisant ça et là quelques pauvres gens qui récupéraient ce qui pouvait l'être et qui s'enfuyait si tôt qu'ils nous voyaient, où plutôt qu'ils voyaient la mage-lame.

En continuant à progresser aussi vite que possible,  nous n’eurent aucun mal à atteindre de nouveaux couloirs plus étroits reliant les marchés elfiques et l'allée de la monnaie, les réfugiés étaient ici un peu plus nombreux, et arpentaient les couloirs de la cité sans autre but qu'attendre la fin de hostilité en espérant ne pas être pris entre deux feu. Nous arrivâmes devant une grande enseigne, le marteau et l'enclume, un grand magasin d'arme qui semblait tourner largement au ralenti à cause des derniers événements, nous prîmes vers la droite pour nous diriger vers le pas du Roi qui en le longeant nous amènerait directement au lieu qui nous intéresse, le cercle de justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 24 Mai - 10:12


Les rues de la Fourmilière étaient pour certaines encombrés de barricades de fortune ayant aidés à la prise du quartier par les Révolutionnaires lors des dernières semaines. En progressant dans les ruelles, Kaldara avait observé aux fenêtres des bâtiments des silhouettes les regardant passer. Un grand nombre de la population était enfermé chez elle, attendant la fin des émeutes, et même si un bonne partie des gens de la Fourmilière avait suivie la révolte jusque devant la Ruche, il y avait toujours une sensation de menace présente dans l'air. Pas étonnant avec les dires de Sabielle et de Bronson, si un nouvel ennemi s'en prenait directement aux Mage-lame sans se cacher c'est qu'il n'avait pas du tout peur des affrontements. Quelques rares commerces et boutiques faisaient montre d'un peu d'activité et, la rareté des passants donnait un aspect encore plus misérable à la Fourmilière, déjà connue pour être la zone la plus pauvre de tout Hiloroth. C'était une première visite qui marquerait assurément les souvenir de l'Ancienne hors du foyer qu'elle avait dans la Ruche.

Ici les enfants étaient souvent va-nu-pieds et crasseux, jouant dans les détritus avec ce qu'ils pouvaient trouver. D'ailleurs, Sabielle avait plusieurs fois soupiré en réalisant le grand nombre de gamins des rues. Si les adultes eux étaient partis faire la révolution, les enfants étaient les oubliés de la montagne. Mais si la Fourmilière les avait oublié, eux n'avait pas manqué l'opportunité de l'absence des adultes pour prendre possession des lieux. Des groupes de marmaille se disputaient des territoires, ou jouaient dans les commerces vides tout en les dévalisant. Et les quelques adultes présents n'osaient pas vraiment se mettre en face d'une dizaine de jeunes enragés. Courant sur un toit après avoir coupé au dessus de l'Allée de la Monnaie, les deux chasseuses de sorcier firent une halte juste au dessus du Pas du Roi.

Sabielle "- Notre artefact indique la direction de l'emprunte magique laissée par le Lonria. Il faudrait un enchantement aussi puissant que celui de cette boussole pour la tromper. Ce n'est pas impossible, mais très peu probable. Et quand bien même... en supposant qu'on lui arrache le bras le pointeur indiquerait non pas le bras arraché, mais la zone d'utilisation de la magie. On pourrait passer par le lieu du bras comme une étape vers le Lonria. Voyons ce que nous avons avant de décider comment nous allons entrer. "

Depuis leur position élevée, elles pouvaient voir la longue avenue serpentine qui reliait l'entrée de la cité à la porte menant vers la Ruche et son poste de garde hors vue qui devait maintenant être occupé par des révolutionnaires. Elles avaient aussi un bon point de vue sur le Cercle de Justice et la placette qui se trouvait juste en dessous. Il n'y avait aucune troupe bloquant l'accès un l'arche d'entrée du lieu et la pointe de la boussole pointait directement dans ce bâtiment. Si Aggravia était encore en vie alors il était tout proche, probablement dans le Cercle de Justice. Mais ce ne fut pas la seule information troublante du moment. Alors que vous étiez en train d'étudier les approches possibles, un individu encapuchonné remonta le Pas du Roi avec derrière lui trois enfants d'une dizaine d'années. Marchant calmement il entra par l'arche du Cercle de Justice avec les enfants, en les ayant invité à le suivre. Étonnamment les gosses ne montrèrent aucun signe de peur ou de refus.

Sabielle "- Qu'est ce que c'est que ça ? Qui sont ces personnes et que vont-elles faire aux enfants ? Si ce sont les mêmes personnes qui attaquent les Mage-lame nous pouvons être certaines que leurs intentions ne sont pas bienveillantes. Je déteste ce genre de situation... "

Alors que Sabielle pestait doucement, tu avais de ton côté remarqué que le toit plat du Cercle de Justice disposait de trappes. Il devait être utilisé comme chemin de ronde et si vous pouviez escalader, vous pourriez entrer dans le bâtiment par le toit ! Un moyen plus discret qu'emprunter la porte principale. En regardant alentours il n'y avait que deux petits immeubles assez haut pour permettre cette manœuvre. Soit par un toit à gauche du Cercle, soit par un autre toit à droite. Il faudrait monter dans les petits immeubles de quartier et escalader pour monter sur le toit avant de sauter jusqu'au Cercle de Justice. Il n'y aurait que trois ou quatre mètres de distance, mais si le saut était loupé c'était une chute d'au moins six ou sept mètres qui vous attendait, de quoi vous briser le coup. Sinon il restait toujours le choix de rentrer par la grande porte, après tout elle n'était pas surveillé.

Sabielle "- Tu vois un passage ? Il n'y a personne devant nous pourrions nous faufiler. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Sam 26 Mai - 9:49

Je suivais silencieusement Sabielle à travers les rues désolées de la Fourmilière, jaugeant du regard les quelques présences qui entraient dans notre champ de vision. Il n'y avait guère à s'inquiéter de tous ses gosses, et la faible présence d'adulte semblait indiquer un membre de résistance, mais je m'inquiétais à l'idée de la présence de guetteurs pour nos ennemies, à une fenêtre où une autre, aussi je regardais vivement à toutes les fenêtres que je pouvais voir si présence il y avait, et qu'elle regard elle nous adressait.

En nous approchant plus sérieusement du Cercle de Justice, je put apercevoir comme Sabielle des gosses rentrer dans la cour du bâtiment accompagnés d'un adulte.

"Une minute, les enfants le suivent parfaitement volontairement. T'es pas sûr que le cercle pourrait plutôt être un espèce de refuge pour les gosses où quelque chose du même acabit ? Ce genre d'endroit semble tout désigné pour ce genre de fonction en l'absence des gardes. Et si ennemi il y a en son sein, c'est à leur entier bénéfice d'avoir cette couverture, voir peut-être ont-ils des enfants dans leur rang sait-on jamais."

En regardant la place, j'apercevais de nombreuses issues dans le batîments, des trappes aux plafonds, des ouvertures dans les murs, une énorme construction comme celle-là avait toujours de nombreuses entrées, aussi j'était étonné d'entendre la proposition de Sabielle.

"Entrer par la grande porte... On ne voit pas certes personne d'ici, mais si des ennemies sont bien présent, ils sont sûrement cacher dans le bâtiment et observe par les fenêtres, on sera vu avant de les voir, en désavantage numérique et de position... Non ils vont sûrement nous voir si on y va de manière trop peu subtile, il y a peut-être une solution bien meilleure, regarde."

Je montre les complexes de bâtiments qui offre une rampe d'accès au toit du Cercle, puis les trappes sur le toit.

"On pourrait discrètement entrer dans ses bâtiments, que j'espère vide, et accéder aux hauteurs pour pouvoir rentrer dans le cercle par les trappes. Les ouvertures du Cercle de justice n'offrent aucun angle de vue vers son propre toit, et aucun garde ne s'y trouve, ça se voit bien d'ici, on s’assurerait au moins de pouvoir rentrer dans le bâtiment discrètement. Quitte à ne pas le rester une fois dedans, ce sera déjà ça de gagner. Qu'en pense-tu ? Si on doit emprunter cela je serais presque d'avis d'attendre Soleil, elle ne pourra plus nous rejoindre une fois que nous aurons entamer notre avancée, peu importe le chemin pris."

J'observais d'un œil interrogateur Sabielle en attendant son avis sur ma stratégie pour nous infiltrer. J'était moi-même moyennement d'accord avec la proposition d'attendre, mais si une grande bataille s'engageait, il valait mieux s'assurer d'être aussi prêtes que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mar 19 Juin - 14:00


Sabielle jaugea elle aussi avec grande attention tes indications, hochant de manière approbatrice à tes commentaires sur votre possible route d'infiltration. Plus bas, le calme qui régnait dans les rues ne faisait qu'accentuer la tension de ce moment historique pour la cité des Hommes. Oui, jamais encore la population de la Fourmilière, où d'ailleurs, ne c'était ainsi soulevé pour forcer les premiers postes de garde et s’engouffrer dans les voies principales de la montagne. Toi qui avais tellement entendu d'histoires sur cette partie de la cité grouillante de monde, encore plus que la Ruche, la vue de l’apparente tranquillité des lieux pouvait être déconcertante.

Sabielle "- Tu as raison Kaldara, il est préférable d'opter pour une approche bien plus discrète et les toits semblent parfait pour ça ! Je vais laisser une emprunte magique où nous nous trouvons et une autre par les chemins que nous emprunterons afin de guider Soleil jusqu'à nous. Pour le moment nous allons nous rapprocher, peut être dans ce bâtiment sur la gauche. Depuis le balcon du troisième étage nous pourrons avoir une meilleure vue sur le Cercle de Justice. Faisons un peu plus de repérage avant de nous lancer à l'assaut du bâtiment. Mais ne perdons pas trop de temps, chaque minute qui passe laisse une force magique puissante et inconnue en liberté. "

Un petit attroupement de gens avaient commencés à relever les étals effondrés et à débarrasser le Pas du Roi des détritus qui l'encombraient. Des tas d'ordures commençaient à se former, attirant les rats et les plus démunis pour fouiller dans ces trésors insalubres à la recherche d'une pépite rare. Un Draconide massif et borgne haranguait les groupes, leur ordonnant avec assurance et coordonnant la remise en état de la rue. Plus loin un groupe de quatre humains portant tous un foulard rouge commencèrent à s'approcher à la vue de cette scène. Rapidement, un homme, une elfe, un nain et un ogre virent leur faire barrage. Ils portaient de l'équipement d'aventuriers, ces fameux explorateurs mercenaires qui parcouraient le monde et acceptaient des quêtes très variés en échange de paiement. Une vie follement instable et pleine de mystère tout comme de danger ! A la vue de cette démonstration de protection envers les gens du quartier, les brigands firent demi-tour en criant quelques insultes et proférant des menaces laissant les Aventuriers les observer quitter la rue tandis qu'ils restaient pour aider les habitants.

Sabielle "- Au moins nous ne sommes pas seules à nous préoccuper du sort de la Fourmilière. "

Sabielle porta un regard étrangement doux à cette étrange bande d'inconnus qui faisait preuve d'humanité au milieu de tout le chaos qu'avait engendré la révolte. Il était vrai que les messages de courage, de bravoure, de détermination et d'espoir étaient toujours bons à prendre. Être témoin d'un peu de bonté pouvait réchauffer le coeur et même offrir un regain de motivation et d'envie au milieu d'un décors si ravagé...

Sabielle "- En route, silencieusement si possible, n'attirons pas l'attention sur nous. Profitons du mouvement de la rue pour se faire ombres. "

Se déplaçant sur le côté de votre immeuble, Sabielle commença à descendre en dés-escaladant quelques gouttières grossières pour rejoindre l'escalier extérieur qui menait au dernier étage. De là il était alors facile de gagner la rue tout en restant à l'abris des regards. L'habitation de plusieurs étages était triste, quelques voix s'échappaient de sous les portes parfois, à l'entente de vos pas des murmures intimaient de se taire comme si vous étiez des racketteurs en maraude. Toutes les portes restèrent close et c'était tant mieux, votre descente n'en fut que plus brève et discrète jusqu'à la rue, jusqu'au Pas du Roi. Profitant d'une carriole renversée, vous traversèrent l'avenue sans vous faire repérer par les personnes qui avaient entamer la remise en ordre de la zone. Bientôt, vos têtes passèrent sous l'arche de bois de l'immeuble depuis lequel vous comptiez rejoindre le Cercle de Justice, ne faisant que quelques rares pause pour observer Sabielle réciter une petite incantation tout en apposant sa main sur une surface boisée qui, comme par enchantement se colorait de l'emprunte cramé de la paume de la magicienne. Une marque discrète pour peu que l'on n'y prête gare attention, une indication visible pour un œil averti, comme celui de Soleil.

Les étages d'en dessous et d'au dessus étaient vides, une bonne nouvelle car vous pourriez ainsi mieux entendre quiconque approcher. Derrière la porte de l'appartement 3 se trouvait une pièce d'un peu plus de vingt mètres carrés. Un lit dont le matelas avait été retourné se trouvait proche du balcon et de l'encadrement qui y menait, seul un rideau fermait le passage vers l'extérieur. Une petite malle se trouvait au pied du lit son cadenas avait été malmené mais pas brisé, les pillards qui étaient passés ici n'avait pas emportés avec eux ce trésor. Une petite table ronde et deux chaises de bois usées, l'une renversée au sol, occupaient le centre de l'appartement tandis qu'une cuisinière de fortune était collée au mur de gauche. Une petite fenêtre au dessus de l'âtre offrait une évacuation d'air en partie encombrée par le tuyau du poêle sur lequel reposait une casserole noircie par la suie. Les quelques étagères et commodes avaient étés vandalisés, et des vêtements se trouvaient éparpillés au milieu de la salle et sur les assiettes. Un renfoncement dans le mur abritait un cabinet de toilettes sèches, les déjections glissant le long de la tuyauterie pour atterrir dans la ruelle sur le côté de l'immeuble, la ruelle d'où émanait une infâme odeur de déjections maintenant identifiée. Seule une lettre ouverte sur la table donnait quelques informations sur l'ancien occupant, où plutôt occupante.

" Mon très tendre Luther,

Je ne serai pas là à ton retour et j'en suis navré.
La vie dans cette montagne me rend folle, et la captivité m’insupporte.
Je regrette d'avoir à t'imposer mon choix,
mais depuis que tu travailles à la boucherie j'ai l'impression que l'on ne se parle plus.
C'est donc par la plume que je te fais mes adieux.
J'ai rencontré un groupe de chasseurs qui vivent en dehors des roches.
Ils ont proposés de m'intégrer à leur communauté,
et de m'apprendre à devenir moi aussi chasseuse.
Ce n'est pas la vie que nos parents auraient voulus pour moi,
c'est cependant la vie que je décide d'avoir.
J'espère que tu trouvera le bonheur que tu mérites.

Ta soeur qui t'aime.
Amanda "


Pendant que tu explorais la pièce, Sabielle c'était déjà rapproché du balcon, observant les hauteurs du Cercle de Justice en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
avatar
Aventurière

Feuille de personnage
Passions & Aspects:
Vitalité: 10
Fatigue: 0Messages : 102
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Mer 18 Juil - 18:45

A la lecture de cette lettre, j'avais une pensée pour cette femme, qui contrairement aux autres défonglés n'avaient pas peur des dragons et se riait bien d'eux où de la mort qu'ils apportent, le choix de vivre sans chaîne comme certains diraient. Je me demandais si son départ datait de très peu, du début de la révolte, où si elle partit bien plus tôt. Sans doute cela n'a t-il plus aucune importance de toute façon. Je rejoignit Sabielle sur le balcon, observant le toit du batîment que nous avons pris pour objectif.

Il faut dire que peu de choses semblaient vivre dans ce batîment à y regarder d'ici. Le peu d'ouverture dans le bâtiment ne laissait autrevoir aucun mouvement, et pas une âme qui vive ne maraudait sur le toit de la batisse. Je commençais à me demander à regarder les entrées possible sur le toit, mais il était encore compliqué d'ici de pouvoir voir des trappes où autres. Aussi l'observation pendant un long moment était-elle complètement inutile, car peu fructueuse en informations.

Je commençais à chercher du regard un escalier où un accès pour encore monter, où à continuer sur les toits. Il fallait faire aussi vite que possible pour éviter tout possible incident, et nous avions déjà perdu assez de temps, aussi je commençait à presser le pas pour continuer le chemin que nous avions commencé à emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 5252
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   Jeu 26 Juil - 11:43


Forçant l'allure depuis le balcon pour trouver un accès à l'étage du dessus, vous firent donc marche arrière pour effectuer une volée d'enjambées supplémentaires. C'était le dernier étage et n'y avait qu'une porte à demie ouverte laissant apercevoir derrière le bois branlant les ombres d'une pièce sans joie. Passant la porte qui avait visiblement été forcée voilà plusieurs jours, c'est un nouvel appartement tout aussi simple que celui d'en dessous qui s'offrit à votre regard. La pièce était vide de toute richesse et le lit lui même avait été abîmé. Un unique tabouret de bois se tenait proche du petit balcon ouvrant la vue sur le Cercle de Justice. En te penchant pour mieux y voir plusieurs détails attirèrent ton attention ; en premier lieu une plante grimpante se trouvait accrochée au mur et descendait suffisamment pour permettre à une personne de rejoindre le toit du Cercle de Justice en faisant montre d'un peu d'agilité.

Ensuite, de ce point de vue plus en hauteur, tu avais un début de champ de vision sur l'intérieur du Cercle. Des bruits de voix s'en échappaient et tu distinguais des formes couvertes, comme des gens portant sur la tête de grands draps sombres couvrant ensuite leurs corps. Exactement à la manière des Humains lorsqu'ils s'amusaient à jouer aux fantômes, sauf que les draps étaient sales et foncés, et qu'il ne t'était pas possible d'ici d'affirmer qui se trouvait sous les capes. Jaugeant de la hauteur, Sabielle avait elle aussi vu la plante et, d'un mouvement habile sauta par dessus la balustrade pour l'agripper fermement. Descendant de quelques mètres à l'aide des racines solides, l'Humaine se balança deux fois pour prendre une bonne impulsion et se propulser ensuite sur le toit en contrebas avec un grâce presque féline.

Sabielle "- Suis moi ! "

Un court moment après toi aussi tu étais sur le Cercle de Justice, à genoux proche de ta camarade qui souhaitais se faufiler vers le bord intérieur du toit afin de savoir ce qui pouvait bien se passer en dessous. Te faisant signe de te plaquer au sol d'un geste de sa main droite vers le sol, c'est en rampant que vous atteignirent l'extrémité du toit pour y faire dépasser le haut de vos tête, le regard curieux. Bien plus bas, un groupe d'une demi-douzaine de personne portait de grandes capes sombres et écoutait avec attention ce qui semblait être un Elfe en pleine démonstration. Le groupe n'était pas de grande taille il pouvait donc s'agir de Nains, de Smillys, peut-être même de quelques rares Hobbits. L'Elfe lui avait le visage couvert de tatouages étranges, d'un bleu nuit, entrelacement de lames couvrant son front, ses pommettes et même ses lèvres. Ses yeux étaient cernés de rouge vermillon formant comme un bandeau. Il portait une coupe de cheveux courte arborant simplement une petite crête et le reste de la tête rasée. Son oreille droite était à moitié manquante, marque d'une blessure passée. Il portait des vêtements communs et une capuche qui pendait dans son dos, à son côté une petite gibecière. Ses mains, elles aussi étaient couvertes des mêmes tatouages nuit.

Sabielle "- C'est exactement le genre de réunion qui à tendance à ne pas me plaire. Plus encore quand je sais que l'objet de notre cavalcade se trouve en dessous de nous. "

En effet, la boussole magique de Sabielle était maintenant quasiment fixe, vous étiez toute proche de Landor, toute proche d'enfin découvrir ce qu'il était advenu à ton mentor, ce grand Magicien qui t'avait accepté sous son aile et intégré à l'Ordre de Magie d'Hiloroth. Alors que la pensée de vos retrouvaille te traversait l'esprit, un bruit de chute silencieuse vous fit à toutes deux tourner la tête. Un certain soulagement s'échappa tandis que Soleil venait de bondir sur le toit. Elle s'approcha souriante, vous adressant un signe de la main et s’apprêtant à parler quand Sabielle s'interposa.

Sabielle "- Mince ! Où sont ils passés ? "
Soleil "- Qui ça ? "
Sabielle "- Juste en bas, il y avait un Elfe tatoué à l'allure étrange, et toute une troupe de je-ne-sais-quoi l'écoutant dire quelque chose. "
Soleil "- Vous serez peut-être rassurées d'apprendre que la sécurité du Creuset va être renforcée. J'ai crus comprendre qu'ils allaient envoyer des troupes avec à leur tête des Paladins. Une sacrée belle bataille en prévision. "
Sabielle "- Ce n'est pas le moment de flâner Soleil. Nous avons plus urgent, la boussole c'est arrêté et nous devons nous trouver juste au dessus de notre cible. "
Soleil "- Qu'est-ce que l'on attend alors ? "
Sabielle "- Kaldara, tu as des informations supplémentaires à nous donner pour nous préparer à notre rencontre avec ton Maître ? "

Le groupe n'était plus en bas, et il y avait assez d'entrée proche pour supposé qu'ils étaient tout simplement rentré dans le grand bâtiment lors de l'arrivée de Soleil. De votre point de vue il y avait plusieurs trappes menant certainement à l'intérieur du bâtiment par des échelles. Vous pouviez tout aussi bien descendre par la cours intérieur, vous aidant des nombreux échafaudages et des escaliers présents pour vous frayer un chemin sans danger vers le rez-de-chaussée. Dans tous les cas, il vous faudrait à un moment pénétrer dans le Cercle, en attendant les deux Mages-Lames t'écoutaient et portaient sur toi leur attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kaldara - 2 - Remuer les cendres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kaldara - 2 - Remuer les cendres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les voies de la damnation - les cendres de Middenheim
» Personnages - les cendres de Middenheim
» . Poussière de Cendres .
» Le début ... [Pv : Flocon de Cendres]
» L'enfant des cendres de l'enfer ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin RP :: Aventures Solo-
Sauter vers: