AccueilAccès au siteRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Les Drows - refonte Univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 5236
MessageSujet: Les Drows - refonte Univers   Lun 19 Fév - 15:19

L'Empire Vre'klasq
Ici meurt la liberté au profit de l'éternité



S'il est bien chose sur laquelle la totalité des peuples d'Arathiel s'accordent, c'est pour dire qu'il n'existe pas de race plus malfaisante et repoussante que celle des Drows. Et cette réputation qui ne leur attire aucunement l'amitié des autres Nations, est régulièrement conforté par des actions généralement incompréhensibles pour ceux qui ne sont pas nés au sein de l'Empire Immortel.


Description Générale

Les Drows, ressemblent beaucoup aux Elfes, leurs cousins forestiers. Ils ont la même morphologie fine, sèche et élancée, leurs oreilles arborent la même forme pointue. Cependant il est impossible de les confondre – les Drows disposent d'une peau sombre aux teintes allant du pourpre jusqu'au noir en passant par l'ébène. Leur chevelure, elle, est un reflet d'Ylà, nacré généralement ou d'un blond très clair et presque blanc tandis que leurs yeux peuvent briller de toutes les couleurs possibles leur offrant parfois un aspect surnaturel. Il est d'ailleurs à noter qu'à l'instar de certains félins, les Drows voient parfaitement clair dans la pénombre ainsi que dans le noir absolu.

Comme leurs cousins des forêts, les Drows vivent longtemps, plus de trois siècles, mais leurs corps restent figés sous l'apparence de leurs soixante-quinze ans (pouvant être facilement comparé à un âge humain situé entre 25 et 30 ans). Le visage des Drows ne s'anime que rarement d'expressions, qu'elles soient de joie, de tristesse, de surprise... Ils restent impassibles en toutes circonstance. D'ailleurs, dans le reste d'Arathiel l'expression "Avoir vu un sourire de Drow" signifie que quelque chose d'aussi extraordinaire que de néfaste va se produire.

Les Drows cultivent un principe unique : celui de la pureté. Pureté des choix, pureté des actions, pureté du paraître... Les Drows ne supportent pas l'indécision et la médiocrité. Tout doit être succès et réussite sous tous les angles et en toutes circonstances. Ce schéma de pensée qui peut paraître dur, a conduit l'Empire à être souvent détesté des races d'Arathiel, considérée comme vil, intolérant, et à l’ego surdimensionné.


Localisation et habitat

C'est enfermé au milieu des Monts Ombreux, -qui forment un massif immense de quasiment un cinquième du continent- sur et surtout sous les roches abruptes; que vivent les sombres cousins des Elfes. Peuple secret, plus encore que leurs homologues des forêts, toute intrusion au sein de leur Empire est passible de mort. Seuls quelques rares personnes souvent accompagnés et avec l'autorisation de leurs Hauts Dirigeants sont autorisés à pénétrer dans l'Empire. Ainsi, on en sait peu sur cette race, qui s'étend pourtant sur une vaste partie du monde connu, et dispose d'une influence et d'une réputation, qui court jusqu'aux confins d'Arathiel.

Leur Empire est constitué de vastes galeries souterraines à l'articulation complexe reliant entre elles, leurs menaçantes Forteresse de surface. Tout y est construit de manière géométrique et souvent symétrique, à l'instar des Nains, mettant en avant une architecture tranchante et sombre, pour intimer le respect des puissants chez les Drows et, la crainte chez leurs invités. La froideur des lieux est souvent ce qui ressort le plus des témoignages des Ambassadeurs étrangers, tout comme l'étonnante sobriété des lieux communs, et le grand luxe des parties privés et des résidences. Ces dernières sont en effet emplies de magnifiques tapisseries aux motifs sanglants, de meubles incrustés de pierres précieuses et d'autres objets d'arts d'un grand raffinement quoi que, souvent créé dans le but de mettre en valeur des notions opposées aux libertés de vie des autres Nations; comme la représentation d'exécutions, ou l'utilisation de corps d'esclaves magiquement scellés et modifiés dans le but d'en faire du mobilier d'intérieur.

Si le climat des Monts Ombreux est rude et inhospitalier, il l'est tout autant sous sa surface, et il faut être bien préparé à affronter le froid avant de se lancer dans de longues marches silencieuses; sous le regard effrayant de statues imposantes d'anciens héros de l'Empire, leur Première-Née au sommet de la liste.


Organisation sociale

La société Drow est matriarcale, c'est à dire qu'au contraire de nombreux autres royaumes, les femmes occupent le haut de l'échelle sociale : pouvoir politique, direction des institutions, direction des armées... Tous ces rôles échoient aux seules femmes. Les hommes ne commandent jamais, et même s'ils peuvent disposer de grandes capacités et suivre des enseignements de qualité, leur nature masculine leur interdit l'accès au pouvoir et aux responsabilités. Ainsi ils peuvent occuper les mêmes fonctions que les femmes mais ne peuvent en aucun cas assumer un rôle de décideur.

C'est en se rapprochant des femmes, que les mâles Drows gagnent en influence et en respectabilité. Pour ce faire ils usent de tous les stratagèmes possibles, en commençant par exceller dans leur métier et en se montrant très performant sexuellement. Ce n'est pas pour rien que l'on appelle "le baisé du Drow" la mort par le plaisir. Ainsi, au sein des mâles, il existe une véritable rivalité pour gagner les faveurs des plus puissantes Matriarches et avoir l'honneur de les féconder.

La religion est un des fondements de l'Empire, basé sur les enseignements de la Première Drow : Ust'tlu. Ainsi, à la tête du pouvoir Drow se trouve la Grande Prêtresse du culte d'Ust'tlu, dont la parole est sacré. Elle est le guide de l'Empire, et sa personne est considéré comme la seconde plus importante après Ust'tlu, devant les Matriarches des grandes Familles.

La société Drow fonctionne selon un schéma de familles vassaliques, c'est à dire avec des Familles, plus puissantes, et leurs Familles vassales qui jurent fidélité. Les fonctions de Seigneurs étant toutes occupées par des femmes, évidemment. Plus une Famille se rapproche d'une Famille Seigneuriale, plus elle est elle même considérée influente et digne de respect. Ainsi, nombre de Drows sont prêts à tromper leurs concurrents et les jeter en disgrâce pour mieux se faire voir auprès des puissants.

De ce que les divers Ambassadeurs et rares invités ont rapportés de leurs visites, nous savons que l'Empire Drow est partagé en cinq grandes familles qui rallient en leur sein de nombreuses autres familles moins influentes et aux noms moins prestigieux.

La Famille De Vries compte les plus fins Traqueurs, une spécificité de l'Empire. Situé proche du Lanke Caluss, ses enfants excellent en tant que pisteurs et dompteurs de monstres. Leurs cavaliers sombres chevauchant fièrement des Griaks en sont l'exemple le plus parlant. Il existe aussi certains témoignages narrant les horreurs commises par d'immenses créatures reptiliennes sous les coups de fouets et les ordres de leurs maîtres Drows lors des nombreuses Guerres menés par l'Empire.

La Famille Ur'sûl est elle le terreau parfait des Sorcières et autres Magiciennes Drows. Vivant au Nord des Monts, ils sont plus sensibles que les autres familles à l'essence et à sa manipulation. Il est même dit, qu'ils auraient fait reculer les Dragons au début de leur apparition, sauvant l'Empire tout en orientant les Monstres Volant vers le Nord d'Arathiel et leurs cousins Forestiers.

La Famille Vlos serait elle fondée sur des enseignements violents et secrets relevant de ce qui s'avère être un Art chez les Drows : l'Assassinat. Gouvernant le Sud de l'Empire, aucun étranger n'y a jamais été toléré.

La Famille Elggur, relativement connue des Nains, forme et entraîne la majorité des Guerriers de l'Empire Immortel. Disposant de citadelles à l'Est des Monts Ombreux, il ne se passe pas une journée sans que le sang ne soit versé entre leurs murs. Impitoyables et parfaitement entraînés, l'armée de l'Empire est redouté sur tous les champs de bataille par sa capacité de sacrifice et son efficacité à provoquer la peur dans le cœur de leurs ennemis.

La Famille Emk'ir enfin, occupe les postes frontaliers et fait office d'intermédiaire entre l'Empire Drow et les autres races. Ils sont à ce titre la famille la plus représentée dans tout Arathiel, et ses enfants, sont le plus souvent ceux que vous croiserez en dehors de leur territoire rocailleux. Marchands, ambassadeurs, espions et gardiens du royaume; ils paraissent plus ouvert d'esprit que les autres Drows, mais n'en restent pas moins dévoués à la suprématie de leur Race sur les autres.


Relations diplomatiques

Les Drows nourrissent peu de relations avec les autres races, et d'une manière générale on déteste à avoir à traiter avec les Femmes de pouvoir, réputées être plus froides que la glace et plus dur que l'acier. Les voyageurs évitent soigneusement de passer par les Monts Ombreux car les Drows y font régner uniquement leurs lois. Que vous soyez roturier ou seigneur, vous pourriez vous retrouver esclave avant d'avoir compris ce qui vous arrive. C'est d'ailleurs face à cette tradition que tous les peuples s'insurgent et se montrent révoltés. L'esclavage, totalement proscrit auprès de tous les autres peuples civilisés d'Arathiel; est pour les Drows, une évidence lié à leur droit du sang.


Habitudes et modes de vie

Dans l'Empire les esclaves sont marqués par rapport à leur fonction, de manière à les reconnaître, et à savoir si ils sont à leur place ou pas, entraînant dans le cas contraire de lourdes sanctions physiques et psychologiques quand ils ne sont pas simplement exécutés.

Les esclaves sont scarifiés sur le mollet droit à l'aide de lames afin de laisser une marque dans leur chairs qui les suivra jusqu'à leur dernier souffle. Facilement accessible et visible, puisque les esclave ne portent pas de pantalons longs, un simple coup d’œil permet à un Drow de situer l'esclave qui se trouve devant lui et ainsi, de lui ordonner correctement en fonction de ses capacités. Plus la marque est complexe, plus l'esclave est ancien et plus il dispose de largesse au sein de l'Empire, ce qui comprend une plus grande liberté de déplacement parfois même l'accès à certaines possessions matérielles. Ainsi les meilleurs sont récompensés et il n'est pas rare d'observer une "saine" compétition au sein des serviteurs des Drows.

Les Drows ne naissent pas égaux. Les femmes sont sûres de bénéficier d'une condition sociale de choix tout au long de leur vie et peuvent décider de la voie qu'elles vont suivre. Au contraire, on scelle le destin des Drows mâles le jour même de leur naissance – Celui ci sera mineur, celui là sera soldat... Ce sont les Matriarches ou leurs parentes qui décident de ces orientations, ce choix n'est pas irrévocables mais implique de sérieux risques en cas de protestation. En effet, le jeune Drow à le choix de changer d'orientation, mais il est alors obligé d'être parmi les meilleurs, sous peine d'être sacrifié à Ust'tlu pour se faire pardonné son insulte aux Matriarches. Il sera alors utilisé lors des jeux d'Ylà, banni, sacrifié ou pire, certains chanceux arrivant parfois à fuir les Monts Ombreux tout en s'offrant une place de choix sur les listes des Assassins Vlos.

Les Drows jugés trop faibles à la naissance ou incapables (malformations, handicaps...) sont sacrifiés (comme ceux qui changent de voie), certains arrivent à fuir et deviennent des exilés, ils sont haïs par la nation Drow et comme leurs homologues en fuite ne trouvent que rarement une terre d'exil amicale; la réputation de leur race leur collant invariablement à la peau. Si les fugues de mâles sont tolérés, il n'est jamais arrivé qu'une Femme Drow ayant fait acte de trahison puisse survivre bien longtemps sur Arathiel.

La Polyandrie (Le fait pour une femme d'avoir plusieurs maris) est de coutume dans l'Empire. De fait, les Drows sont généralement de père inconnu, mais cela n'a de toute façon aucune espèce d'importance car seule l'origine maternelle compte.

Les Drows pratiquent volontiers l'esclavage. Prisonniers de guerre ou voyageurs égarés, on marque sur leur jambe un symbole qui indique leur fonction – mineur, porteur, homme d'arme... Considérés comme une marchandise, ces esclaves s'échangent entre les Familles contre denrées en tout genre en fonction de leurs compétences diverses.

Le climat difficile des Monts permet la culture de plantes et de légumes comestibles mais demande une très grande attention. Ce sont les esclaves qui s'en chargent dans des conditions dangereuses, et quand ils viennent à mourir, leurs cadavres viennent servir d'engrais afin de renforcer les plantations; ou bien, sont jetés aux élevages de monstres. Ici rien ne se perd et il est rare d'observer des décharges dans les Montagnes. Les nombreux élevages de monstres dans les eaux et les montagnes assurent de la viande fraîche aux Drows, ainsi que certains matériaux comme le cuir, la peau en écaille, les os, les fertilisants ...etc...

Tout comme la vie d'un Drow est fortement encadré et dictée par la religion; l'économie de l'Empire répond à une organisation stricte et planifiée par les Grandes Maisons. Chaque chose à sa place, objet comme être vivant. Le Druck se dit Drakk chez les Drows et son utilisation est très réglementée.

Le système Drow repose sur le devoir et le droit au pouvoir. C'est à dire que chaque Drow dispose d'un "trésor" en banque, qui sera fonction de son statut au sein de la société (il est d'ailleurs important de noter que les banques Drows ne sont aucunement liées aux banques Draconides). De la même manière, un Drow aura accès à des produits spécifiques, les plus rares et précieux étant réservés aux membres les plus influents et puissants de la société. Ainsi il n'existe aucun commerce à proprement parler au sein de l'Empire ! A la place il y a de grands entrepôt où les denrées sont disponibles et distribuées par rapport au rang social et aux privilèges du Drow. Bien entendu les plus riches des familles peuvent se rendre auprès d'artisans et passer commande directement au producteur.

Le seul commerce existant, se fait avec l'extérieur principalement par voie fluviale. Les Drows y vendent du minerai, des pierres précieuses et des ingrédients alchimiques et magiques en échange d'autres produits qui sont rare dans leurs montagnes (comme la fourrure par exemple).
En effet, les Monts Ombreux regorgent de minerais (bronze, fer, cuivre, argent et or), de pierres précieuses (rubis, émeraudes, diamants, opale, saphir...etc...) et de très nombreux matériaux magiques (la plus grosse densité d'Arathiel) comme le fameux "Acier Noir", composant principal des pièces Drow les plus nobles. Une grande partie des autres matériaux magique est assurée par la grande variété et le nombre important de monstres liés à l'Erethiel qui vivent dans les Montagnes.  Ceci assurant la richesse de l'Empire pour les milliers d'années à venir; les magiciens, alchimistes et autres ingénieurs rêvant pour le plus grand nombre des merveilles qu'ils pourraient faire avec de tels produits.

Il n'existe pour ainsi dire pas de loi du marché ou de libre concurrence comme auprès des autres Nations d'Arathiel. L'Empire vit ainsi dans une autarcie presque totale.


Croyances

Le culte d'Ust'tlu est au centre de l'Empire Immortel. Il marque profondément la société, que ce soit au niveau politique, économique, ou moral. L'Empire de Vré’klasq regorge de temples dédiés à la Première Née, où chacun doit se rendre quotidiennement pour les sacrifices crépusculaires. Les nombreuses lois du Culte régissent la vie des Drows et c'est la Grande Prêtresse qui est le Chef de toutes les Familles, représentant d'une certainement manière la Voix d'Ust'tlu sur l'Arathiel.

Les Prêtresses Noires, élite au sein du culte, sont des guerrières craintes et des adeptes totalement dédiées à l'application de la volonté de la Grande Prêtresse. Elles forment sa garde rapprochée et ses envoyées.

Le culte d'Yla est aussi très largement répandu, et les Drows ont la réputation de porter cette religion à ses plus grands extrêmes. Il est d'ailleurs difficile pour un étranger de le dissocier du Culte d'Ust'tlu, tant son interprétation a été adaptée à la philosophie Drow.

Ceux qui embrasseraient la foi d'autres Ereliths quelles qu'ils soient sont considérés comme des hérétiques et sont sacrifiés sans jugement préalable, qu'ils soient femmes, hommes Drows, ou même esclaves.



Comment les Drows voient :

Les Hommes - Bien présomptueuse, pour une race qui à choisit de rester dans son impureté primaire et dans l'indécision. Ils n'ont eu que ce qu'ils méritaient.
Les Elfes - Nos pâles ennemis, éternellement noyés dans leurs pleutrerie, leurs doutes, et leurs contradictions. Arathiel n'a pas besoin de d'êtres impurs.
Les Ogres - De gros balourds limités et pétris de coutumes d'un autre temps. Ils font néanmoins des esclaves fort utiles.
Les Nains - Petits, sales et difformes. Leurs cerveaux sont aussi biscornus que leurs cavernes. Ils sont le véritable polluant des sols d'Arathiel.
Les Draconides - Des monstres qui n'ont aucun principe ni aucun honneur. Leur ridicule obsession de l'or les rend aisément manipulables.
Les Justes - Des copies d'humains, mais en pire. Leur absurde société les gardent dans de grossières erreurs de jugement tout comme leur manque d'aspirations.
Les Smillys - Créatures mi-hommes, mi-reptiles, peut-on imaginer plus désolant ? Du reste ils pensent mais n'agissent pas. Inutiles.
Les Anciens - Nouvelles monstruosités sorties du cœur d'Arathiel. Les humains risquent de faire d'eux une nouvelle race de dégénérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keerian.blogspot.jp/
 
Les Drows - refonte Univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» Refonte de la gamme de peinture GW
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» Bibliographie sur Tolkien et son univers.
» On se sent si petit, noyé dans l'Univers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Arathiel :: Le coin HRP  :: Mises à Jour - Règles et Univers-
Sauter vers: